Le livre jeunesse, laboratoire d’innovation

Par 13 octobre 2014 2 commentaires
Le livre jeunesse, laboratoire d’innovation

Jusqu’ici réticent, le monde du livre se tourne peu à peu vers les nouvelles technologies à travers un secteur très spécifique : la littérature jeunesse.

Tous les professionnels l’ont déjà souligné : le monde du livre vit une révolution. Il y avait eu le codex et l’imprimerie, désormais les textes s’animent. Le livre entre dans l’ère du numérique mais cela ne consiste pas seulement en une transposition des œuvres sur écran. Les nouvelles technologies se mettent au service de l’expérience de lecture et la bouleverse. Un domaine concentre particulièrement toutes ces innovations : le livre pour enfants. Les jeunes générations grandissent avec les nouvelles technologies et les acteurs du livre en prennent conscience : il faut créer du contenu pour ces nouveaux outils et ne plus se contenter de reproduire la version papier sur écran. On ne compte donc plus les startups et les grands éditeurs à se lancer dans des collections de livres animés ou d’histoires à branches sur tablette.

Des contenus enrichis par l’interactivité

Alors qu’Amazon fait le choix de se rapprocher du livre papier en imitant son toucher pour le prochain Kindle, de nouveaux acteurs apparaissent et tentent de fonder un nouveau modèle propre au numérique. Plusieurs startups se sont lancées dans la production de livres interactifs et d’histoires dans lesquelles le lecteur doit faire des choix. C’est dans cette veine que Cylapp s’est lancée sur le marché. La jeune entreprise propose une interface permettant aux auteurs et éditeurs de créer des livres animés pour les enfants sur Ipad. De nombreuses startups proposaient déjà des ebooks enrichis pour tablettes mais aucune ne proposait jusqu’alors d’outil pour en créer. Lancé en début d’année, ce qui n’était d’abord qu’un projet de fin d’études séduit petit à petit quelques auteurs et éditeurs. Une innovation qui se concentre essentiellement sur le livre jeunesse : “C’est là qu’est le marché actuellement” affirme Estelle Courdoisy, cofondatrice de Cylapp même si les fondateurs ne sont pas fermés à l’idée de s’ouvrir à d’autres secteurs comme le livre pratique ou le livre scolaire. La littérature pour enfant semble fonctionner comme un tremplin de nouvelles technologies pour les éditeurs.

La lecture décuplée même sur papier

Dans la même idée, Disney Research tente de développer un système de projecteur pour animer les livres papiers. L’objet livre n’est donc pas le laisser pour compte des dernières technologies et se voit totalement intégré dans les innovations. Un musée allemand avait déjà tenté l’expérience d’animer sur écran un livre papier manipulé par les visiteurs. En France, Nathan a lancé il y a quelques années une collection découverte pour enfants en réalité augmentée : “C’était l’idée d’ajouter un plus à la lecture du livre papier, qui soit un plus numérique” explique Céline Charvet, directrice éditoriale chez Nathan Jeunesse. Le tout fonctionne avec une webcam et un logiciel qui créent des animations à l’écran à mesure que l’enfant lit : “une expérience multisupport ludique et interactive qui correspond bien aux modes de découverte des enfants” selon Céline Charvet. Cela dit ce type de technologie reste difficile à manipuler et nécessitent des équipements importants : webcam avec une bonne résolution et ordinateur performant. Toujours plus loin dans cet esprit, le MIT avait réussi à créer un livre transmettant des émotions au fur et à mesure de la lecture. Une technologie en laquelle les jeunes startups semblent croire bien qu’elle reste dans un phase de prototype : “On va vers la 4D des expériences sur Ipad” prévoient les fondatrices de Cylapp. Une lecture décuplée donc qui permettrait une immersion dans le texte jamais vue. “Les techniques évoluent sans cesse, à nous de nous adapter” déclare t-on chez Nathan. Face à ce renouveau, ce sont tous les contenus qu’il faut adapter ou créer, et les éditeurs commencent petit à petit. Une question demeure cela dit : les lecteurs, même enfants, recherchent-ils à vivre la lecture comme une séance de cinéma ?

Haut de page

2 Commentaires

le pb réside dans le modèle économique qui pour l'instant n'a pas été trouvé par les éditeurs d'applications, du coup ils se positionnent davantage sur le format Epub qui correspond aussi davantage à leur vision métier
cf notre étude sur les pratiques d'éditeurs numériques (le MOTif mars 2013)

Soumis par A Bollé (non vérifié) - le 14 octobre 2014 à 09h32

Bonjour,

Vous écrivez, dans votre article, que "de nombreuses startups proposaient déjà des ebooks enrichis pour tablettes mais aucune ne proposait jusqu’alors d’outil pour en créer." Je me permets d'attirer votre attention sur le fait qu'une jeune pousse à Montpellier, ebook-lr, propose, depuis avril 2011, un logiciel original permettant aux éditeurs, mais pas seulement, de réaliser en interne et d'éditer des livres numériques adaptables sur tous supports. Cordialement, Rudy.

Soumis par Martel, éditions jeunesses benjamins media (non vérifié) - le 14 octobre 2014 à 09h54

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas