Le livre numérique va-t-il faciliter l’accès à la lecture?

Par 11 avril 2001
Mots-clés : Future of Retail

Selon une étude menée par Ipsos pour Powow.net, 25 % seulement des Français estiment qu’Internet et les supports numériques (livres électroniques, CD-Rom, assistants personnels …) vont signer l’arrê...

Selon une étude menée par Ipsos pour Powow.net, 25 % seulement des
Français estiment qu’Internet et les supports numériques (livres
électroniques, CD-Rom, assistants personnels …) vont signer l’arrêt de
mort du livre traditionnel. En revanche, 65 % jugent que les nouveaux
supports peuvent coexister sans problème avec le support traditionnel.
Pour 33 %, Internet et les supports numériques sont une chance de
renouveau pour l’écrit. 41 % des moins de 35 ans, 41 % des plus diplômés
et 40 % des internautes partagent cette dernière opinion. Enfin, 50 % des
Français estiment que l’e-mail et les sites de création littéraire sont
susceptibles de modifier les habitudes d’écriture.
53 % ne pensent pas qu’Internet puisse amener les adultes ou les
adolescents à lire plus, 45 % sont de l’avis contraire. 55 % des moins de
35 ans, 53 % des plus diplômés et 55 % des internautes sont les plus
optimistes.
66 % jugent inenvisageable de lire un texte directement sur l’écran, même
si cela devenait plus facile et agréable. Exception faite des 15-19 ans
qui jugent à 52 % cela possible, toutes les catégories sociales, y compris
les internautes ont cette même opinion.
79 % des Français refusent de payer le téléchargement d’un livre en ligne
au prix de son équivalent papier en librairie. Le livre virtuel devrait
être nettement moins cher que la version papier pour 28 % des Français, 5
% estiment même qu’il devrait être gratuit.
Les plus favorables à l’idée de payer pour le téléchargement d’un livre
sont les moins de 35 ans (45 %), les internautes (45 %), les plus
diplômés (47 %) et les hauts revenus (47 %).
65 % des personnes interrogées ne souhaitent pas qu’Internet puisse
permettre d’accéder à des livres dont la publication est interdite. Cet
avis est partagé par l’ensemble des interviewés.
(Christine Weissrock – Atelier BNP Paribas – 11/04/2001)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas