La localisation indoor au service des distributeurs

Par 07 juillet 2014 2 commentaires
indoor

Une startup autrichienne développe une technologie de localisation en intérieur pour favoriser le marketing de proximité et analyser les points de vente.

Si la localisation en intérieur ou indoor reposait d’abord sur la technologie WiFi, le développement du Bluetooth basse-consommation (BLE) permet d’avoir une meilleure précision pour localiser les usagers. Avec un fort potentiel de croissance dans les lieux commerçants, la localisation indoor constitue l’outil indispensable pour le marketing de proximité des marques. À l’instar d’entreprises comme Insiteo ou Pole Star, la startup autrichienne indoo.rs, qui a bénéficié d’une levée de fonds à six chiffres l’année dernière, souhaite rendre disponible la géolocalisation indoor sur tous les appareils mobiles et dans tous les lieux.

Une technologie clés-en-mains

L’entreprise offre un kit de développement de logiciel (SDK) contenant un API qui permet aux développeurs d’applications mobiles d’intégrer la localisation indoor à leurs applications. L’algorithme qui calcule la position en intérieur des usagers utilise les signaux émis par le WiFi, les iBeacons (appareils transmettant le BLE) ou l’empreinte digitale numérique ("fingerprinting") du smartphone. Indoo.rs met à disposition sa technologie de localisation et navigation via un abonnement mensuel ou bien en faisant l’acquisition de sa licence. L’entreprise cible aussi bien les constructeurs de puces que les développeurs d’applications, et de facto, les entreprises commerciales disposant d’une application telles que les centres commerciaux ou aéroports. Concrètement, lorsqu’un visiteur entrera dans le lieu, il recevra des notifications pour l’alerter des boutiques à proximité ou bien des coupons de réduction numériques pour l’orienter vers une boutique en particulier.

Optimiser le point de vente

L’entreprise fournit également des informations analytiques, notamment en collectant les données UUID du smartphone de manière anonyme pour permettre aux professionnels d’optimiser leur point de vente. La localisation en magasin est faite en temps réel et permettra d’analyser quels sont les lieux les plus visités, à quelle heure de la journée et ainsi visualiser le tout sur une carte de chaleur présentant les zones chaudes comme les plus populaires. Le marché de la localisation indoor est en constante évolution. "C’est un bon outil pour mieux comprendre les clients, répondre à leurs besoins et collecter des informations pertinentes sur l’expérience en magasin" commente Florian Freitag, en charge du Marketing de indoo.rs. Hormis l’aspect marketing, la localisation indoor peut aussi s’avérer utile pour contrôler la sécurité dans les lieux publics ou lors de grands événements.

Haut de page

2 Commentaires

tous ces developpement qui ne visent qu'à une chose : pomper l'argent des individus ,n'a rien de bien sympathique .
Big brother continue son marketing pathetique , pendant ce temps ,on continue de manger des fruits sans gout , pas murs , de bouffer des pesticides presents partout , d’inhaler des gaz d'echappements parce qu'il n'y a pas d'intelligence bienveillante dans nos esprits brillants , ceux qui font des ecoles de commerce au lieu d'ecole d'horticulture .
il est plus facile d'ecrire des lignes de code le cul sur une chaise ou de perorer en reunion avec café et petits gateaux que d'aller desherber un petit espace de terre pour y cultiver des tomates gouteuses sans pesticides qui ,en plus ,vous eviteraient le cancer de la prostate

Soumis par joseph (non vérifié) - le 08 juillet 2014 à 09h14

Bonjour
En écho à l'article et pour ne pas donner tort à Joseph sans pour autant lui donner raison : oui, les fruits sont souvent "beaux" et trop souvent sans goût. De là, les technos qui se développent d'un monde connecté ont aussi pour intérêt de pouvoir être mises au service de causes bonnes…

C'est l'éternelle interrogation autour des outils. Si jamais la civilisation se gourre, elle y est à fond, c'est certain ET heureusement des personnes circonspectes et avisées veillent au grain ; on joue donc sur les deux tableaux…

Serge Meunier | Chambéry

Soumis par Serge Meunier (non vérifié) - le 08 juillet 2014 à 15h25

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas