L'offre de rachat faite par la Compagnie des Signaux est refusée par les

Par 29 septembre 1997
Mots-clés : Smart city

dirigeants de Steria. La Compagnie des Signaux veut acquérir Soderi, société en commandite holding contrôlant directement et indirectement plus de 50 % du capital de Steria (voir la revue de presse ...

dirigeants de Steria. La Compagnie des Signaux veut acquérir Soderi,
société en commandite holding contrôlant directement et indirectement plus
de 50 % du capital de Steria (voir la revue de presse du 26/09). Eric
Hayat, vice-président de Steria affirme "Nous avons été l'objet d'une
attaque. C'est une tentative de prise de contrôle inamicale, car elle n'a
pas été concertée avec le management de la société". Actuellement, sous
réserve de l'agrément du conseil de surveillance de Soderi, 16 % des
titres de cette société peuvent être achetés par la Compagnie des Signaux
à un groupe de fondateurs. Ayant récemment acquis 64 % de Cisi, Yazid
Sabeg, le président de la Compagnie des Signaux veut fusionner ses
activités avec Steria pour constituer un grand groupe d'intégration de
systèmes. Ayant voulu préserver l'indépendance de sa société, Jean
Carteron, fondateur de Steria, l'a doté d'une structure capitalistique
complexe rendant ainsi l'opération difficile à réaliser. Actuellement,
plus de 800 salariés de l'entreprise et fondateurs contrôlent Soderi.
Cette structure détient 75,2 % du Groupe Steria qui contrôle 55,9 % de
Steria. Les 22 principaux dirigeants de Steria, également principaux
actionnaires de Soderi, ont voté jeudi dernier à bulletins secrets et à
l'unanimité le rejet de la proposition de la Compagnie des Signaux. Ce
vote n'a cependant pas de valeur légale, seul le conseil de surveillance
de Soderi est habilité à donner un avis officiel sur cette proposition. Il
sera convoqué dans les prochains jours. Eric Hayat explique "Nous refusons
cette offre pour trois raisons. Tout d'abord, Steria va bien. Nous pensons
faire 15 % de croissance des commandes cette année et nous n'avons besoin
de personne. Ensuite, nous avons étudié le dossier de Cisi et si nous
avons refusé de l'acheter en bloc, ce n'est pas pour nous le faire imposer
aujourd'hui. Enfin, nous avons les moyens de financer le rachat de 16 %
des titres de Soderi".
Par ailleurs, la Compagnie des Signaux ayant affiché et décrit sur son
site Web sa proposition de rachat "une grande alliance pour une grande
ambition" en utilisant le logo de Steria, vient d'être assigné aujourd'hui
en référé par cette dernière. La Compagnie des Signaux est déterminé à
mener à bien cette opération. Les principaux actionnaires de Soderi se
sont vu remettre vendredi une offre ferme pour 100 % des titres.
(Les Echos - 29/09/1997)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas