L'offre Triple Play : un suicide financier?

Par 16 juin 2006
Mots-clés : Digital Working, Europe

Alors que Tele2 vient de lancer son offre ADSL "Triple Play", qui regroupe Internet, téléphonie et télévision, pour 29,90 euros par mois, rejoignant ainsi le coeur de la bataille que se...

Alors que Tele2 vient de lancer son offre ADSL "Triple Play", qui regroupe Internet, téléphonie et télévision, pour 29,90 euros par mois, rejoignant ainsi le cœur de la bataille que se livrent actuellement les opérateurs, le cabinet américain Forrester considère que ces offres pourraient devenir "un suicide financier" pour les acteurs de ce domaine technologique.
 
Le cabinet d'étude ne cache pas son pessimisme quant à la rentabilité des offres triple-play qui séduisent tant les consommateurs. "D'une part, les consommateurs n'ont pas envie de payer pour des contenus télévisuels et d'autre part, les investissements sont trop élevés pour les opérateurs", a expliqué Lars Godell, analyste principal "télécoms et réseaux" à Forrester.
 
Bref, le Triple Play ce n'est pas rentable : pour les opérateurs, les investissements consentis se comptent souvent en centaines d'euros par mois pour chaque nouveau client, alors que les forfaits proposés plafonnent eux au dessous de 50 euros par mois.
 
L’étude réalisée auprès de 70 acteurs du secteur des télécommunications dont France Télécom, Cisco, Siemens ou Telefonica conclut que sur dix ans les opérateurs européens pourraient subir une perte cumulée estimée à 3.700 euros en moyenne par abonné.
 
(Atelier groupe BNP Paribas - 16/06/2006)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas