Le logiciel parfait le maquillage

Par 03 novembre 2008
Mots-clés : Smart city

CM-SA analyse instantanément la pigmentation d'une peau. Il accélérera notamment le développement de la recherche cosmétique.

Les laboratoires spécialisés dans le maquillage ou les produits à appliquer sur l'épiderme vont pouvoir travailler plus rapidement. Konica-Minolta Sensing Americas vient d'ajouter un nouveau produit à sa gamme d'équipements industriels de mesure de la couleur et de la lumière. Il s'agit d'un logiciel d'analyse instantanée de la pigmentation de la peau intitulé CM-SA. Combiné à un spectrophotomètre, c'est-à-dire un appareil permettant de mesurer l'absorbance d'une solution homogène à une longueur d'onde donnée, CM-SA quantifie automatiquement de nombreux paramètres, au premier rang desquels le type et la concentration de mélanine, qui est le principal facteur de pigmentation d'une peau. CM-SA analyse également le taux d'hémoglobine ainsi que sa saturation en oxygène. De la sorte, point n'est besoin d'utiliser également un mexamètre en sus de ces équipements. Le dispositif permettra d'abord d'optimiser la recherche des laboratoires cosmétiques afin qu'ils proposent des produits toujours plus adaptés aux particularités épidermiques de leurs clients.
Mélanine et hémoglobine
Les mesures sont réalisées en plaçant simplement la tête du spectrophotomètre contre la peau d'un patient. Elles peuvent être réalisées sur n'importe quelle partie du corps, réduisant ainsi le stress qu'elles peuvent occasionner. Le dispositif est équipé d'une connexion Bluetooth grâce à laquelle les données sont envoyées sans fil à un ordinateur central à partir duquel elles peuvent être manipulées Autre avantage du logiciel : il est possible de programmer le nombre de personnes dont on souhaite examiner la peau ainsi que les analyses spécifiques auxquelles on souhaite les soumettre. Lorsque ce nombre est atteint, le logiciel envoie automatiquement les données à l'ordinateur, et il se calibre de façon à examiner un nouveau groupe de patients. Toutes ces fonctions font gagner beaucoup de temps aux chercheurs dans leur collecte d'échantillons.
Applications industrielles et commerciales
Rappelons qu'HP a déjà mis au point une technologie de reconnaissance des nuances des couleurs qui peut être incorporée à un téléphone portable prenant des photos, transformant ce dernier en véritable conseiller beauté de poche. On peut donc imaginer que le logiciel de Konica-Minolta dépasse lui aussi ses applications industrielles pour fournir par exemple des indications en magasin sur le type de produit à acheter en fonction de sa carnation. CM-SA devrait par ailleurs servir dans bien d'autres domaines : l'industrie pharmaceutique pourrait ainsi y avoir recours, par exemple pour étudier les effets du bronzage sur la peau et développer des médicaments pour prévenir le vieillissement de la peau. Le système peut aussi avoir des applications chirurgicales et même agro-alimentaires : prévision des résultats d'une greffe de peau, développement d'aliments "bons" par la santé de l'épiderme etc. CM-SA sera disponible à la vente dans le courant du mois.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas