Loi anti-trust : Bruxelles aurait rejeté la dernière proposition de Microsoft

Par 20 février 2004
Mots-clés : Smart city, Europe

Le géant de Redmond et la Commission européenne continuent leur bataille juridique. Acte 1 : en Août 2003, Bruxelles proposait une « mesure corrective » pour pallier la situation monopolistique...

Le géant de Redmond et la Commission européenne continuent leur bataille juridique. Acte 1 : en Août 2003, Bruxelles proposait une « mesure corrective » pour pallier la situation monopolistique des systèmes Windows sur les PC. L’idée était simple : demander à Microsoft d’insérer dans son système Windows des alternatives concurrentes de son lecteur audio/vidéo Windows Media Player, telles Winamp (AOL) ou Real One (Real Networks).

Acte 2 : si l’idée était simple, elle est apparue trop coercitive aux yeux du numéro un mondial des logiciels, qui est revenu avec une autre offre : ne rien inclure avec Windows, mais livrer avec les PC commercialisés des CD Roms contenant les logiciels multimédia concurrents. Acte 3 : Bruxelles aurait rejeté cette dernière proposition.

D’ici la fin de son mandat en octobre prochain, Mario Monti, Commissaire européen chargé de la concurrence, s’est engagé à prendre une décision finale sur ce dossier… Elle pourrait être unilatérale étant donné que les avis des deux parties semblent toujours diverger.

(Atelier groupe BNP Paribas – 18/02/2004)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas