Lokace veut devenir l’un des tout premiers “~portails~” francophones.

Par 28 octobre 1998
Mots-clés : Smart city, Europe

Alexandre Roos et Orianne Garcia, cofondateurs de Lokace expliquent avec fierté “quand on a décidé, en novembre 1995, de créer le premier moteur de recherche Internet vraiment adapté aux subtilités...

Alexandre Roos et Orianne Garcia, cofondateurs de Lokace expliquent avec
fierté “quand on a décidé, en novembre 1995, de créer le premier moteur
de recherche Internet vraiment adapté aux subtilités de la langue
française, l’équivalent américain Alta Vista n’était pas né et l’annuaire
Yahoo! n’était pas encore une valeur phare de Wall Street …”.
Avec 6 millions de pages référencées représentant 75 % de l’Internet
francophone (le réseau mondial compterait 9 millions de pages en français
sur plus de 400 millions), Lokace figure aujourd’hui parmi les moteurs de
recherche français les plus complets du Web.
Racheté le mois dernier par Infonie, Lokace veut devenir maintenant l’un
des tout premiers “portails” utilisés par les internautes français.
Revendiquant 2,5 millions de pages vues chaque mois, Lokace vient
d’inaugurer une nouvelle infrastructure technologique. Désormais, il
pourra indexer jusqu’à 100 millions de pages “nous prévoyons de
référencer 20 millions de pages d’ici à la fin 1999 et 40 millions en l’an
2000”.
La publicité finance à 100 % Lokace, entièrement gratuit pour
l’utilisateur.
Devant réaliser en 1998 un chiffre d’affaires de 3 millions de F, Lokace
vise les 10 millions dès l’an prochain. Pariant sur “la croissance
exponentielle” d’Internet en France, Alexandre Ross estime “qu’il faudra
sans doute attendre l’an 2000” pour la rentabilité.
(Les Echos 28/10/1998)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas