Si l'on en croit certains experts, le 9 septembre 1999 devrait faire

Par 18 juin 1997
Mots-clés : Smart city, Europe

peur à beaucoup d'ordinateurs. Et une catastrope informatique de plus. Effectivement, certains programmeurs d'hier, ont traduit cette date dans leurs logiciels par 09/09/99 ou pire par 9999. Quelle ...

peur à beaucoup d'ordinateurs. Et une catastrope informatique de plus.
Effectivement, certains programmeurs d'hier, ont traduit cette date dans
leurs logiciels par 09/09/99 ou pire par 9999. Quelle horreur ! dans un
fichier, ce genre de séquences signifie, enfin parfois, "fin de
traitement". Les experts ayant poussé ce nouveau cri d'alarme sont pour la
plupart dans des SSII pour lesquelles la correction de ce genre de bogues
devient un marché appréciable. Non seulement on connaissait la grande peur
de l'an 2000, mais on prépare aussi le chantier de l'euro, et maintenant
on voit arriver avec effroi septembre 1999, jusqu'où ira-t-on ? Cependant
chez Cap Gemini en France bien que l'on soit conscient des difficultés
soulevées par l'année 1999 pour diverses raisons, on "ne comprends pas
très bien cette nouvelle angoisse" et pourquoi "la date particulière du 9
septembre ajoutera au phénomène". Même tendance chez Sema Group, la seule
vraie bombe pour ces deux groupes c'est celle de l'an 2000. Le seul vrai
problème c'est que les entreprises sous-estiment cette menace là.
(Libération - 19/06/1997)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas