L'Open Internet Coalition milite pour un Internet libre et ouvert

Par 20 juin 2007
Mots-clés : Smart city

L'association Open Internet Coalition souhaite obliger la FCC à statuer sur l'Internet à deux vitesses voulu par certaines compagnies du téléphone et du câble.

L'association américaine Open Internet Coalition (OIC) a saisi la Federal Communications Commission (FCC) afin que celle-ci se prononce en faveur d'un Internet sans-fil neutre et libre.
 
Certains opérateurs mobiles et de câble souhaitent en effet créer un Internet à deux vitesses: une partie serait rapide et haut débit et permettrait aux consommateurs de bénéficier de services payants et qui génèrent d'importants profits, et l'autre serait beaucoup moins rapide et proposerait des services bas de gamme mais en accès libre.
 
La discorde vient de la libération d'une gamme de fréquence, communément connue sous la dénomination fréquence 700 MHz (698-806 MHz). Celle-ci est pour l'instant occupée par des réseaux TV. Cette libération devrait se faire au profit de services sans-fil, commerciaux ou publics.
 
Un Internet unique pour protéger l'innovation et le droit des consommateurs
 
L'OIC demande donc à la FCC d'adopter des mesures basées sur des principes de non-discrimination et pour l'égalité de l'accès au Web. Ce type de mesures permettrait aux consommateurs de toujours pouvoir bénéficier des dernières innovations et ce, dans un domaine qui demeure compétitif.
 
En protégeant cet Internet ouvert et neutre, la FCC permettrait aux "entrepreneurs de continuer à apporter des bénéfices liés à "l'innovation sans permission" aux consommateurs".
 
L'OIC demande donc à la FCC de se prononcer rapidement et continue de déplorer son manque de positionnement en la matière. D'autant que l'association estime que les opérateurs ont effectivement la capacité de contrôler l'Internet aux dépens des consommateurs.
 
L'Atelier BNP Paribas

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas