L'opérateur espagnol Telefonica choisit de s'allier à MCI-WorldCom.

Par 10 mars 1998

Que ce soit en Europe, en Amérique latine et aux Etats-Unis, MCI-WorldCom sera le nouveau partenaire stratégique de Telefonica. Une fois la fusion des deux compagnies américaines approuvée demain, J...

Que ce soit en Europe, en Amérique latine et aux Etats-Unis, MCI-WorldCom
sera le nouveau partenaire stratégique de Telefonica. Une fois la fusion
des deux compagnies américaines approuvée demain, Juan Villalonga, le
président de Telefonica, fera partie du conseil d'administration de
MCI-WorldCom. Bert Roberts, le président de MCI entrera, quant à lui, dans
le conseil d'administration de Telefonica. Telefonica prendra "une
participation minoritaire dans les affaires actuelles et futures de
WorldCom en Europe". MCI, en contrepartie, bénéficiera d'une option
d'achat sur 10 % de Tisa, la filiale internationale de Telefonica,
implantée en Amérique latine. Selon l'accord, un joint-venture sera créé
en Amérique latine, baptisé "Telefonica Panamerica MCI" (TP-MCI), détenu à
51 % par Tisa. Tisa assurera également la gestion de cette entreprise qui
va créer, selon les besoins de la clientèle, "un réseau d'avant-garde
complètement numérique" connecté avec les principaux centres d'affaires
latino-américains. Une douzaine de ces centres d'affaires seront
connectés, en 2001, avec le réseau de WorldCom et de Telefonica en
Amérique du Nord, en Europe et dans le reste du monde.
Tisa et MCI vont aussi postuler ensemble pour la privatisation prévue
cette année de Telebras, la compagnie publique brésilienne. Pour cela,
Portugal Telecom, allié au géant brésilien, sera associé à
MCI-WorldCom-Telefonica, sans pour autant rompre, dans l'immédiat, ses
accords avec BT.
MCI et Telefonica vont crééer aux Etats-Unis une entreprise conjointe
détenue à 70 % par les Américains et 30 % par les Espagnols afin de
distribuer des services spécifiquement conçus pour les 29 millions de
"Latinos" du pays. Le marché hispanique représente 8 % du marché américain
du téléphone longue distance évalué à 93 milliards de dollars.
(Les Echos - La Tribune -Le Figaro - 10/03/1998)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas