L'opération "1000 entreprises sur le Net pour l'an 2000" est un franc

Par 31 mai 2000
Mots-clés : Smart city, Europe

succès. Lancée en décembre 1998 dans la région Nord Pas de Calais, cette opération a associé des partenaires privés (les FAI) et des fonds publics (Conseil régional, DRIRE et FEDER). Un partenari...

succès.
Lancée en décembre 1998 dans la région Nord Pas de Calais, cette
opération a associé des partenaires privés (les FAI) et des fonds publics
(Conseil régional, DRIRE et FEDER). Un partenariat a aussi été réalisé
avec les 13 CCI locales.
Plus de 1 000 entreprises de moins de 250 salariés ont participé à cette
opération. Chaque entreprise a reçu, pour 242 F, un modem 33600 bps, un
accès gratuit à Internet pendant 8 mois et une formation au navigateur et
à la messagerie électronique.
36 % des entreprises ayant répondu font partie du secteur de l'industrie,
11 % du BTP, 12 % du commerce de gros, 11 % du commerce de
détail/hôtels-cafés-restaurants et 27 % sont des sociétés de service. Au
total, 60 % des répondants emploient moins de 10 salariés.
99 % des répondants possèdent un lecteur CD-Rom, 73 % une imprimante
couleur et 58 % un scanner. Toutefois, après un an, 7 % des participants
n'ont pas encore accès à Internet. Pratiquement un quart se connectent une
fois par semaine. 80 entreprises ont déjà réalisé leurs sites. 83,5 % des
répondants prévoient d'en créer un, dont 46 % cette année. 75 % souhaitent
créer un site de "présentation" de leur société, 29 % seulement un site
marchand
85 % des sociétés connectées utilisent en priorité la messagerie.
95 % considèrent Internet essentiellement comme un outil de communication,
21 % comme un outil de leur stratégie pour prendre l'ascendant sur leurs
concurrents. Cet avis est partagé par tous les secteurs à l'exception des
commerçants dont 57 % considèrent Internet comme un moyen de prendre de
l'avance sur ses concurrents.
Parmi les 21 % ayant créé leur site, 50 % des entreprises appartiennent au
secteur industriel, suivi par celui des services (25 %), puis du commerce
de détail (14,5 %).
65 % des entreprises ayant créé leur site déclarent avoir eu des retombées
directes ou indirectes, en particulier les industriels (54 %).
64,5 % des répondants envisagent de poursuivre leurs efforts
d'investissement concernant leur site Internet (augmenter la taille ou la
performance du site), dont 83 % chez les industriels, loin devant les
services (62,5 %). 51 % veulent externaliser leur site, 57 % améliorer ou
augmenter le contenu éditorial, 53 % développer les fonctions de vente en
ligne.
Le bilan de l'opération est disponible sur le site
http://www.nordpasdecalis.cci.fr/ntic/sommaire.html
(Christine Weissrock - Atelier BNP Paribas - 31/05/2000)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas