L'ordinateur écoute la voix de son maître

Par 10 octobre 2007 1 commentaire

Un logiciel permet de manipuler le contenu affiché par un ordinateur via la parole, et même plus précisément via la simple prononciation de voyelles.

Prononcer à haute voix les voyelles de l'alphabet pourrait permettre de surfer plus facilement sur le web. C'est le défi relevé par le Vocal Joystick, un système capable de détecter une centaine de sons à la seconde pour les traduire en mouvements sur l'écran d'un PC. L'objectif étant d'offrir un moyen rapide et simple d'utiliser un ordinateur aux personnes ne pouvant se servir de leurs mains. Et donc de représenter une alternative aux systèmes préexistants de substitution de souris. "Les dispositifs de reconnaissance vocale traditionnels proposent une navigation lente, car il faut prononcer des ordres comme "va vers la droite" pour bouger le curseur", explique Jeffrey Bilmes, professeur d'ingénierie électrique à l'université de Washington, qui mène le projet.
 
Les voyelles orientent le curseur
 
"Le simple son de la voix, au contraire, permet de commander le système beaucoup plus rapidement", ajoute-t-il. Celui-ci consiste en un logiciel relié à une manette vocale. Il permet de faire bouger le curseur en fonction des voyelles prononcées par l'utilisateur. Chacune d'entre elles indiquant une direction. Pour effectuer une sélection, il suffit ensuite de prononcer deux sons consonantiques, "k" et "ch". Enfin, le niveau de la voix indique au curseur la vitesse à laquelle il doit exécuter les opérations. Plusieurs versions logicielles existent déjà, qui permettent soit de surfer sur Internet, de dessiner sur un écran ou de jouer à un jeu vidéo. Depuis peu, il est également possible de contrôler un bras robotisé. Une véritable innovation, puisque, souligne Jeffrey Bilmes, c'est la première fois qu'une commande vocale permet de prendre le contrôle d'un objet en trois dimensions.
 
Un système simple et économique
 
Selon les chercheurs, les dispositifs permettant de remplacer la souris ne permettent pas encore un accès aisé à l'informatique. Les systèmes de détection du mouvement de l'œil ou de la tête, par exemple, coûtent chers, et restent complexes. Le premier demandant à l'œil de simultanément lire les informations et contrôler le curseur, le second fatiguant la nuque. Le Vocal Joystick, qui ne requiert qu'un microphone et un ordinateur intégrant une carte de son, est très économique. Et son utilisateur doit juste être capable de se servir de ses cordes vocales pour activer le système. Un pré-requis qui reste modeste. "Je me rends régulièrement sur le site du New York Times pour tester le Vocal Joystick. Très vite, je lis les actualités et oublie complètement que j'utilise un logiciel particulier", conclut Jeffrey Bilmes.
 

L'Atelier groupe BNP Paribas

Haut de page

1 Commentaire

bonjour je suis informaticien et handicapé des 4 membres.
A bientot merci

Soumis par Benama (non vérifié) - le 03 février 2009 à 17h37

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas