L'outsourcing indien veut renouer avec sa compétitivité

Par 25 février 2008
Mots-clés : Smart city, Europe

Face à une monnaie qui s'est appréciée de 12 % l'an passé, les poids lourds de l'outsourcing indien sont contraints à des plans de réduction des coûts. Un effort qui porte principalement sur les salaires.

L'appréciation de la monnaie nationale malmène les acteurs de l'informatique indienne. Les Infosys, Satyam, TCS ou encore Wipro ont vu une importance décélération de la croissance de leurs profits l'an passé. D'après les estimations de l'Assocham, chambre de commerce nationale, ces rythmes de croissance auraient nettement infléchi, affichant une moyenne d'un peu plus de 20 % au troisième trimestre 2007 contre 30 % un an auparavant, selon le prestataire concerné. Des résultats indéniablement dus à leur perte de compétitivité prix au sein du jeu mondial. L'institution rappelle en effet l'appréciation de 12 % qu'a connue la roupie en 2007, une situation qui a pour conséquence la multiplication des plans visant à réduire les coûts.
Contrôle des coûts salariaux
Le bureau de recherche de l'Assocham relève que les tenants du marché du service informatique indien sont peu nombreux à avoir augmenté leurs prix pour compenser le ralentissement de la croissance de leurs profits. Si l'institution considère qu'un mouvement vers des augmentations de tarifs va progressivement s'opérer, elle souligne cependant qu'un effort est d'ores et déjà initié pour accroître la productivité, ainsi que le contrôle des coûts. Un effort qui se traduit principalement par des freins mis à la croissance des revenus des employés. L'augmentation moyenne du niveau de salaire chez les quatre principaux acteurs du marché serait donc limitée à un peu plus de 20 % fin 2007 contre un rythme de croisière de 45 % en 2006. Ce qui n'a toutefois pas empêché ces quatre principaux acteurs de l'outsourcing de recruter à eux seuls près de vingt cinq mille personnes au troisième trimestre de l'année dernière.
Dynamisme intérieur
L'éditeur Infosys s'est pour sa part imposé comme le plus actif sur le terrain des ressources humaines avec plus de onze mille recrutement 2007, soit près de la moitié de l'effort consenti par les quatre poids lourds. Des chiffres qui révèlent que les ambitions d'expansion de ces sociétés restent intactes dans un contexte économique mondial morose. Au moment où une récession américaine est annoncée et où les prévisions de dépense informatiques globales sont en berne, ces prestataires pourront s'appuyer sur un marché intérieur dynamique. D'après l'Assocham "les entreprises indiennes sont en train de réaliser les avantages de l'outsourcing". Cette demande intérieure représenterait à l'heure actuelle l'équivalent d'un marché de plus de 5 milliards de dollars.

Toute l'actualité de l'innovation en Asie sur L'Atelier Asie
L'Atelier BNP Paribas

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas