"La ludification permet d'atteindre des objectifs de manière plus qualitative"

Par 30 novembre 2011
Mots-clés : Smart city, Europe
Gamification

Introduire des valeurs propres au jeu dans les projets menés par une entreprise facilite la compréhension et l'assimilation. Cela, si la gamification est apportée sans dénaturer le message initial.

Entretien avec Jordane Paquet, directeur chez Interaction Games, et rencontré à l'occasion de la Serious Game Expo, qui se tenait les 21 et 22 novembre à Lyon.

L'Atelier : La gamification est à la mode pour permettre aux collaborateurs de mieux intégrer certains changements et processus. Mais est-il possible de faire passer tous les messages et stratégies d'une entreprise par le jeu ?

Jordane Paquet : La gamification est avant tout un apport de mécaniques de jeu permettant d'accomplir les objectifs du projet de manière plus qualitative. Ainsi le contenu délivré est identique, seule la motivation des participants à un projet ludifié sera accrue. L'adaptation de certains contenus à transmettre ne doit en aucun cas perturber la compréhension de ce message ni en modifier sa nature. De ce fait, tous les messages souhaités sont présents, ils sont parfois habillés par une trame narrative ou simplement intégrés dans un contexte ludique.

Mais ne risque t'on pas de lasser les salariés...

Bien au contraire, la gamification a pour objectif de stimuler les participants à un projet de communication, de formation ou de sensibilisation. En effet, les ressorts ludiques permettent d'éveiller leur curiosité en proposant des situations à la fois nouvelles, incongrues et complexes, d'augmenter leur motivation. Il est également important d'accroître le sentiment de plaisir dans une situation d'apprentissage par l'intermédiaire de la valorisation des compétences et l'expression du degré de liberté (favorable à l'expression de l'imagination).

...Ou de réduire l'importance des projets en les faisant passer par le jeu ?

Je ne crois pas non plus. La gamification permet d'augmenter qualitativement et quantitativement la mémorisation en renforçant l'impact émotionnel vécu lors de la situation d'apprentissage. Ainsi, le projet reste davantage en mémoire et suscite également un intérêt à l'échange et au partage social. De ce fait, le projet crée du "buzz" en interne et voit son importance accroître dans l'esprit du personnel.

Comment savoir ce qui peut être abordé sous cet angle et ce qui ne peut pas l'être ?

Il est vrai qu'un projet peut voir sa crédibilité chuter si le curseur de ludisme est trop faible ou trop fort. Idem pour l'aspect pédagogique. Il est donc essentiel de bien connaître la cible de chaque projet ainsi que les objectifs stratégiques de l'entreprise, son expérience et son vécu pour adapter chaque paramètre en ce sens.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas