La lumière décuple la mémoire informatique

Par 16 novembre 2007
Mots-clés : Smart city

Ralentir puis capturer la lumière. Appliquée au niveau informatique, cette nouvelle technique permettra de multiplier les capacités de stockage.

Utiliser les photons plutôt que les électrons pour conserver la mémoire dans les appareils comme les ordinateurs permettrait de disposer d’une capacité de stockage mille fois plus importante. C’est l’opinion de chercheurs de l’université de Surrey, qui développent une technique capable de ralentir et de capturer la lumière. « Le contrôle et le stockage macroscopique de photons trouveront à s’appliquer dans le domaine de l’informatique optique, dans des réseaux de communication ou encore au niveau de la mémoire optique quantique », prédit Ortwin Hess, professeur à l’Institut des Technologies Avancées de Surrey.

Vers des réseaux optiques plus performants

Le système donne en effet la possibilité de mieux contrôler le trafic de données en circulation au sein des fibres, en laissant passer certains paquets et en en ralentissant d’autres. Baptisée « Trapped rainbow », il permet d’arrêter successivement les fréquences des différentes couleurs composant la lumière blanche. Et donc d’utiliser des spectres de lumières plutôt que des électrons pour stocker l’information.

De possibles applications au niveau quantique

Pour réaliser leur projet, les scientifiques utilisent des métamatériaux à l’indice de réfraction négatif et exploitent l’effet de Goos Hänchen, qui montre que la lumière ne rebondit pas quand elle frappe une interface, mais qu’elle se déplace très légèrement le long de celle-ci. Une technique bien moins coûteuse que les précédents essais de capture de la lumière, qui de surcroît ne fonctionnent que sur une seule fréquence de lumière à la fois. « Notre système est un véritable pont entre le champs des métamatériaux et la recherche sur la lumière », conclut Ortwin Hess.
 
A ce sujet lire aussi :

Des processeurs optiques définiront les communications de demain (05/11/2007)
La lumière organique, prochain Eldorado de l’électroluminescence (19/07/2007)
Création d’une source de lumière à l’échelle nanométrique (04/07/2007)
De la lumière pour faire fonctionner son ordinateur (20/07/2007)

L’Atelier groupe BNP Paribas

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas