Luna remet Italien et Polonais dans la conversation avec les machines

Par 26 janvier 2009
Mots-clés : Smart city

Pour la première fois, ces deux langues sont comprises par un système de reconnaissance du langage en temps réel. Celui-ci identifie le sens des phrases prononcées dans un contexte normal.

Le projet Luna annonce avoir mis au point un système de reconnaissance du langage en temps réel capable de comprendre les propos de son interlocuteur en langage naturel. Le système a été développé en italien et en polonais. Et c'est cela qui, selon ses concepteurs, est une première. Le logiciel utilise des technologies de web sémantique pour identifier le contexte, notamment via des tags de concepts. Il a aussi recours à des solutions d'apprentissage automatique : il se réfère à un corpus qui grossit au fur et à mesure que le nombre de conversations évolue. Chaque entretien est en effet enregistré, pour que la machine puisse affiner ses méthodes de compréhension.
Identifier la langage spontané
Pour le moment, les solutions les plus populaires sont les systèmes vocaux interactifs, qui reconnaissent des mots-clés. Ici, la machine identifie le sens du propos de l'interlocuteur quand ce dernier parle de manière spontanée, et ce même si son discours est entrecoupé d'interjections ou de marques d'hésitation. Elle devrait populariser les solutions de centres d'appel automatiques et de favoriser la communication homme-machine. La version polonaise sera déployée dans les centres de renseignement concernant les transports publics : obtention d'itinéraires et d'horaires...
Vers un logiciel multilingue
Son pendant italien sera réservé à l'administration publique, pour mettre en place un service de hotline informatique. Le système est prévu pour être commercialisé d'ici la fin de l'année. Pour ses concepteurs, le but est aussi de faire du système un outil multilingue : il existe déjà en anglais et français. Les versions polonaise et italienne marquaient la possibilité de convertir le logiciel en d'autres langues sans diminuer sa qualité. D'autres déclinaisons sont donc à attendre.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas