Les lunettes intelligentes de Second Sight améliorent le quotidien des aveugles.

Par 03 septembre 2013 4 commentaires
Lunettes intelligentes

Pour la première fois une prothèse permettant d’améliorer la vue des aveugles a été approuvée par les autorités sanitaires américaines. Cette nouvelle technologie permet à ses utilisateurs de se déplacer de façon autonome et pourrait même restaurer partiellement leur vue.

Suite à l’annonce de Google du lancement de ses premières lunettes intelligentes, les wearable technologies sont en plein essor. Cependant loin d’être de simples accessoires futuristes, certains de ces produits intègrent une haute valeur technologique et permettent de véritables transformations des modes de vie.

La société américaine Second Sight a mis au point après plus de 20 années de recherche, une paire de lunettes couplée à une prothèse posée sur la rétine permettant aux aveugles de recouvrir une partie de leur autonomie de mouvement. Ce produit, l’Argus II, est la seule prothèse ayant reçu l’aval pour une commercialisation grand public de la part de la FDA américaine. La prothèse stimulant le nerf optique permet à un certain type d’aveugles de retrouver partiellement la vue, en particulier la sensibilité aux contours,aux couleurs et aux contrastes marqués. Cet accessoire médical vise à rendre l’autonomie au quotidien aux personnes atteintes de troubles partiels de la vue, mais ses développeurs souhaitent également l’étendre aux aveugles de naissance ou à la cécité liée à la vieillesse.

Une prothèse bionique et connectée

Développé sur plus de 20 ans, Argus II intègre des technologies raffinées et inspirées d’accessoires grand public: une prothèse constituée d’une soixantaine d’électrodes est implantée dans la rétine du patient, et couplée d’une paire de lunettes réhaussée d'une camera et d'un processeur de signaux du fabricant Texas. La camera utilisée est similaire au modèle initialement développé pour les smartphones, de même la puce permettant d'enregistrer la lumière est inspirée des processeurs de signal électriques développés notamment pour les consoles de jeux. Les lunettes enregistrent les images réelles qui sont traitées par un ordinateur miniature porté en bandoulière puis transmises par wifi aux électrodes, qui stimulent alors la rétine grâce des signaux électriques. La prothèse, testée par certains patients depuis 6 ans, est posée de façon permanente pour limiter la lourdeur du dispositif. Les autres accessoires, en (lunettes, ordinateur) sont en cours de miniaturisation.

Une amélioration continue s’adaptant à des besoins variés

Faisant suite à l’accord de la FDA en février 2013, Second Sight a annoncé la distribution d’Argus II auprès de 12 centres médicaux américains pour un coût de 145.000 dollars l’unité. L’entreprise, qui a récemment effectué une levée de fonds de plus de 200 millions de dollars, veut raffiner en permanence la portée et la prise en main de ce produit. Etant donné qu’Argus II s’appuie sur la capacité du cerveau humain à recréer des images à partir de visions mémorisées, les lunettes ne s’adressent pour l’instant qu’aux personnes atteintes d’un trouble spécifique de la rétine (retinis pigmentosa), et non aux aveugles de naissance. De plus le dispositif ne fonctionne qu’avec des patients de plus de 25 ans et ayant conservé une sensibilité à la lumière, ce qui représente environ 12.000 américains. Cela dit, l’entreprise compte bien traiter également les cas de cécité plus lourds et touchant une large part de la population américaine; 2 millions de personnes seraient ainsi victimes de cécité liée à l’âge. Second Sight travaille donc au développement d’électrodes posées directement sur le vortex cervical limitant la lourdeur de la prothèse et offrant une meilleure vision au quotidien.

Haut de page

4 Commentaires

Second Sight communique bien mais les résultats concrets pour la vision sont plutôt limités, trés limités à ce jour.
Il en va de même pour un certain Professeur en Ophtalmologie bien connu, JS, qui annonce le grand jour pour demain.
On attend toujours.

Soumis par Hervé (non vérifié) - le 04 septembre 2013 à 19h21

Le système est à parfaire mais l'idée de redonner la vue par ce biais technologique est très intéressante !
Bravo à Second Sight, et merci pour votre article (en français) sur ce sujet..
;)

Soumis par optical-center.eu (non vérifié) - le 09 septembre 2013 à 11h58

le pris par chéque ou par carte visa maroc ou manda

Soumis par fettaoui laarbi (non vérifié) - le 27 octobre 2013 à 03h20

mes répont c'est un sérvice ou qoi

Soumis par fettaoui laarbi (non vérifié) - le 27 octobre 2013 à 11h01

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas