L'univers virtuel se fait vocal pour favoriser les rencontres

Par 08 février 2008 4 commentaires

Petite avant première de Come In My World, un nouveau monde numérique créé dans l'Explocentre d'Orange. Pour l'instant en beta test, celui-ci se démarque en centrant l'échange sur la voix.

Tout le monde connaît - au moins de nom - les sites traditionnels de rencontre avec les fiches, les critères de recherche, et les messages que l’on envoie. La plupart essayent de se différencier avec des algorithmes censés apparier au mieux leurs membres. Come In My World occupe un créneau qui n’existait pas jusqu’alors, c’est un univers virtuel dédié à la rencontre amoureuse. Ce n’est pas complètement du social game, ni du serious game ni une plateforme de sexe pour adulte. C’est de la rencontre amoureuse dont les barrières sont bien définies. C'est peut-être cela l'avenir des univers virtuels : des mondes qui ne tournent plus autour d’une passion commune mais autour du quotidien. Cela commence par les rencontres amoureuses mais peut tout aussi bien s'étendre aux achats, et pourquoi pas à d’autres activités encore...
Une communication axée sur la voix
Le concept fort de cet univers réside en effet dans l’absence de chat. Pas de messagerie instantanée, pas de canal de discussion derrière lequel on peut se cacher des heures, rien de tout cela : toute la relation se fait à la voix. L’identité de l’avatar ? On ne se "cache" pas derrière un double virtuel pour mener une seconde vie. L’avatar a une apparence personnalisée et un pseudo, mais rien de plus. Le reste de son identité est son propriétaire physique bien réel.  Ce raccourci dans l’approche vers l’autre rend l’univers intéressant : l’objectif pour un(e) célibataire étant de ne pas prendre racine dans l’univers mais de provoquer des rencontres bien réelles. En terme de présence dans un univers virtuel, nous sommes là aux antipodes des jeux massivement parallèles où les joueurs peuvent passer facilement des centaines d'heures.
Un univers dont la taille s'adapte aux nombres d'utilisateurs
Les activités et les interactions possibles ne sont du coup pas les mêmes. Autre différenciateur, Come In My world n’est pas gigantesque en terme de superficie. Le but est de pouvoir se rencontrer, avec un juste équilibre entre le nombre de personnes présentes sur une zone nécessaire à la rencontre matchant des critères larges, et le nombre de personnes maximum au-delà duquel on peut se sentir oppressé. Il est également possible pour les membres de disposer de salles privées, baptisées In Situ dans cet univers. Chaque utilisateur peut puiser dans une galerie une pièce dans laquelle il se sent bien : des genres différents de déco, des styles différents... Il pourra y emmener la personne de son choix pour lui faire découvrir au fil de la conversation quelques bribes de son existence par des photos que l’on peut uploader dans un album. Tout vise donc à faire rencontrer l’autre. Et toujours avec la voix.
Galdric Pons

L'Atelier BNP Paribas

Haut de page

4 Commentaires

ça dechire maiss je veux avoir un site comme dans ma life sur mtv je ne me rapelle plus avec la chinoise
aidez moi!!!!!!!!!!!!!!

Soumis par ili (non vérifié) - le 18 octobre 2008 à 10h57

je suis blond au yeux bleux je mesure 1m 70, je pèse 50kg et j'ai 13 ans

Soumis par bonnery (non vérifié) - le 10 novembre 2008 à 13h07

Trouver l'âme soeur, qui sache s'occuper et comprendre sa moitié.

Soumis par Barry Brahima (non vérifié) - le 28 octobre 2009 à 04h51

le concept est simplement genial. J'espere que l'idee aboutira en France. L'approche de la recontre est completement different est certainement plus qualitatif

Soumis par annonces rencontres (non vérifié) - le 05 décembre 2009 à 02h36

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas