L'usage des médias sociaux dans le marketing pas si répandu ?

Par 06 janvier 2011
réseaux sociaux

Une portion encore raisonnable des responsables marketing et des agences utilise des outils comme Twitter, Facebook ou LinkedIn. La raison étant que leurs clients ne s'y trouvent pas forcément non plus.

Si l'influence des médias sociaux pour communiquer est reconnue, ces derniers ne sont pas encore forcément massivement utilisés. Cela, notamment dans le secteur du marketing. Selon RSW/US, seuls 15 % des responsables marketing américains utilisent Twitter à titre individuel. Et avec parcimonie, précise le cabinet. Le chiffre est un peu plus élevé quand il s'agit de Facebook et LinkedIn, avec respectivement 36 % et 33 % de professionnels membres. Il faut dire qu'en règle générale, leurs entreprises ne montrent pas particulièrement l'exemple. Toujours selon RSW/US, un peu moins d'un tiers seulement des compagnies pour lesquelles ils travaillent sont friandes des médias sociaux pour leur communication.

Des clients encore peu présents sur la Toile sociale

L'une des raisons avancées étant qu'un nombre important de clients n'est pas non plus présent sur ces sites. "Cela ne signifie pas qu'il faut attendre avant d'y aller", regrette ainsi Mark Sneider, président de l'agence. Et de rappeler que l'utilité de ces plates-formes dans le marketing est de plus en plus citée. Notamment parce que, juge t-il, ces outils permettent aux agences de trouver plus facilement de nouveaux contrats auprès de leurs prospects en distribuant régulièrement des informations sur leur activité. Poster régulièrement, et sur des sujets récurrents, facilite aussi l'identification de son entreprise par de nouveaux clients.

Etre légitime

La notion de légitimité est aussi à considérer, en particulier pour les agences qui intègrent des solutions 2.0 à leur panel d'outils de prospection : ces dernières doivent obligatoirement avoir une activité régulière et reconnue sur ces mêmes réseaux pour être crédibles. Côté marketeurs, RSW/US rappelle l'importance d'être socialement actif sur Internet pour améliorer sa visibilité et la perception qu'ont ses clients de sa marque personnelle. Reste que cette étude est à prendre pour ce qu'elle est, c'est-à-dire publiée par une entreprise dont le but est d'aider les agences à trouver plus facilement de nouveaux contrats, et les marketeurs des agences correspondant à leurs besoins.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas