L'usage du SMS se généralise auprès des adultes américains

Par 03 septembre 2010
Mots-clés : Smart city

Aux Etats-Unis, plus de 70% des utilisateurs de téléphone portable âgés de 18 ans et plus échangent des messages-texte quotidiennement.

Alors que la quasi-totalité des Américains possèdent désormais un téléphone portable, l'usage du SMS continue de se démocratiser auprès des adultes, souligne dans une étude* l'institut Pew Research. "Plus de 80% des adultes Américains sont aujourd'hui possesseurs d'un Blackberry, d'un iPhone ou d'un autre appareil mobile", affirment les analystes. Selon le rapport, l'usage du SMS s'est généralisé au cours des neuf derniers mois, avec un pourcentage d'adultes envoyant des messages-texte depuis leur mobile dépassant les 70% en mai 2010, contre 65% en septembre de l'année précédente. En moyenne, les adultes qui échangent des SMS en reçoivent dix par jour, ce chiffre atteignant 50 pour les populations plus jeunes, âgées de 12 à 17 ans.
Des motifs variés
Une minorité d'utilisateurs (5%) échangent plus de 200 messages texte quotidiennement. A titre de comparaison, les experts proposent d'analyser le nombre d'appels téléphoniques quotidiens : les adultes américains émettent en moyenne cinq appels par jour. Dans le détail, plusieurs raisons amènent les Américains à envoyer des SMS. Un tiers le fait plusieurs fois par jour pour discuter simplement, un quart pour donner des informations relatives au lieu où ils se trouvent. Et plus de 15% pour échanger discrètement dans des situations où il n'est pas possible d'émettre un appel.
La réception de messages indésirables
La même proportion utilise également le SMS à des fins professionnelles. Quelques points d'ombre malgré tout : plus de la moitié des adultes américains affirme recevoir régulièrement des messages indésirables ou des spams. Et plus de 40% des personnes interrogées indiquent être irritées par les interruptions relatives à la réception de messages texte ou d'appels téléphoniques. L'étude a été menée auprès de plus de 2250 personnes entre mai et avril 2010.
* "Cell phones and American adults"

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas