L'utilisateur génère la lecture du futur

Par 12 mars 2008
Mots-clés : Future of Retail

New York lance un programme de rénovation de sa bibliothèque municipale largement orienté vers les usages numériques.

Big Apple transforme la manière dont les lecteurs vont accéder à son fond de documents écrits ou multimédia. Sa bibliothèque va être l'objet d'un plan de rénovation de grande ampleur. Un large pan du projet est en effet consacré à développer son offre documentaire proposée via Internet. Plus de 80 millions d'euros - 130 millions de dollars exactement - devraient être investis dans l'adoption de technologies numériques et l'expansion de sa présence en ligne. Objectif affiché : "transformer le concept du système bibliothécaire moderne et urbain tel que nous le connaissons". Une refondation qui répond à une évolution des usages. "S'il y a peu de chance pour que le papier disparaisse au profit du numérique, de nouveaux types de consommation du livre émergent", commente Eric Cluanert, chargé de la veille pour Aquitaine Europe Communication (AEC).
Des usages en pleine évolution
Et le responsable de préciser : "on voit notamment apparaître un mode de consommation par morceaux – chapitres, extraits, etc. Le lecteur achète le droit de consulter uniquement des parties des ouvrages, lui permettant de naviguer à travers différents contenus. Certains libraires en ligne proposent déjà ce type d'offre". L'approche privilégiée par la bibliothèque new-yorkaise vise entre autres une mise à disposition de ses collections à l'international. Favoriser la formation de communautés de lecteurs en ligne figure également au rang des ambitions de l'institution. "Les rapports des lecteurs à l'établissement ne dépendent plus entièrement de l'organisation propre de la bibliothèque. Mais de plus en plus sur les apports des lecteurs au sein de véritables communautés. Le chargé de veille cite ainsi  la vague de site 2.0 comme Babelio où les utilisateurs assignent mots-clés et commentaires à leurs lectures.
Nouveaux supports, nouveaux services
L'introduction d'un nouveau catalogue en ligne est prévue pour le début de l'année 2009, précise la New York Public Library, qui affirme sa volonté de développer "l'expérience numérique" des utilisateurs. Un nouveau département dédié à ces activités devrait d'ailleurs voir le jour d'ici peu. Enfin, l'établissement envisage la mise en place d'une centaine de postes informatiques et de hotspots WiFi. Interrogé par L'Atelier sur l'avenir des services bibliothécaires, Eric Cluanert rappelle certains avantages de la numérisation des collections : "la capacité à proposer des ouvrages en consultation à plusieurs utilisateurs et en simultané est une évolution majeur". Ce dernier met également en avant l'émergence de services à distance liés au développement des nouveaux supports. "On commence à voir apparaître des services basés sur des tablettes de lecture numérique comme le Kindle proposé par Amazon. Grâce à ce type d'appareils on peut imaginer un service de téléchargement d'ouvrages à l'image de ce qui se fait pour la musique".

L'Atelier BNP Paribas

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas