Lutte anti-spam: Bruxelles demande plus d'efforts aux Etats membres

Par 28 novembre 2006
Mots-clés : Smart city, Europe

L'ensemble de lois voté par la Commission européenne en matière de lutte anti-spam ne semble pas avoir convaincu les pays de l'Union Européenne de poursuivre leurs efforts dans ce domaine...

L'ensemble de lois voté par la Commission européenne en matière de lutte anti-spam ne semble pas avoir convaincu les pays de l'Union Européenne de poursuivre leurs efforts dans ce domaine.

C'est pourquoi Bruxelles a fermement demandé aux Etats membres d'intensifier leur lutte contre les spams et autres logiciels malveillants, en suivant l'exemple des Pays-Bas. "Conformément à la législation de l'UE visant à proscrire le pourriel, les autorités néerlandaises sont parvenues à réduire de 85 % leur pourriel national, et je souhaiterais voir d'autres pays obtenir des résultats analogues par une application plus rigoureuse de la loi [...]", a déclaré Viviane Reding, membre de la Commission chargée de la société de l'information et des médias.
 
La multiplication des spams et du phishing serait en partie due à un certain laisser-aller et à une mauvaise communication entre les Etats membres.
 
Si ceux-ci ne font rien pour rendre la situation plus saine, Bruxelles se réserve le droit de prendre d'autres mesures législatives l'année prochaine.
 
Pour montrer combien la lutte contre les spams est primordiale, la Commission Européenne s'appuie sur des chiffres donnés par Symantec et MessageLabs, deux sociétés spécialisées dans la sécurité. Ainsi, le pourriel représente actuellement entre 54 et 85 % de la totalité des courriers électroniques envoyés. Et en 2005, Ferris Research a estimé le coût mondial du pourriel à 39 milliards d'euros.
 
Bruxelles insiste sur le fait que la sécurité sur Internet demeure une priorité politique. La Commission envisage également de dialoguer plus ouvertement avec les autres régions du monde pour lutter de manière plus efficace contre les spams.
 

 
(Atelier groupe BNP Paribas – 28/11/2006)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas