M-ticketing, services en ligne : quand le mobile fait évoluer l'expérience voyageur

Par 03 avril 2009
Mots-clés : Smart city

Pour rendre plus pratiques les processus d'enregistrement, et pour limiter les coûts, les compagnies et les aéroports dématérialisent les billets.

La configuration des voyages aériens évolue en raison de deux grandes tendances : le perfectionnement des mobiles, et la proportion élevée de passagers qui voyagent équipés du leur : 80 %. Pour y répondre, les compagnies de voyage commencent à mettre en place des services adaptés. Dont le m-ticketing, qui, selon Juniper Research, deviendra d'ici trois ans le moyen privilégié d'acquisition de billets. Selon l'étude, l'ensemble des transactions de ticketing pour les transports devrait passer de 38 millions en 2007 à près de 2 milliards en 2011. Une aubaine pour l'industrie du transport aérien, qui souhaite notamment réduire ses coûts. Eliminer le papier au profit du mobile est une première étape dans cette direction. Actuellement, les voyageurs des compagnies AirAsia ou IndiGo peuvent déjà sur certains vols s'enregistrer en utilisant leurs mobiles.
Vers la dématérialisation
Et d'ici 2010, Juniper Research avance que plus de 60 % des lignes aériennes offriront ce service. Mutation qui sera naturellement suivie par la migration du pass d'embarquement vers le portable : cette transformation ferait économiser au secteur aérien près de 400 millions d'euros. Parallèlement à sa fonction de ticketing, le portable est un canal idéal pour recevoir de l'information en situation nomade. Selon l'étude, d'ici deux ans, 80 % des lignes aériennes délivreront de l'information aux passagers via SMS. Ce, afin de redonner aux voyageurs le contrôle de leur déplacement. En cas de retard ou d'annulation de vol, un message d'alerte en temps réel permettra aux passagers de réserver directement un autre vol, de réorganiser leurs rendez-vous ou de prévenir leurs proches.
Des services en temps réel
Autre avantage, les mobiles connectés offrent de nombreuses possibilités de divertissement. Une opportunité potentielle pour les fournisseurs de contenus, qui pourront vendre des packages clés en main : films, musique... Ces bénéfices s'étendront à l'équipage de vol, qui aura alors accès à la même information opérationnelle que les passagers. Ils seront capables de communiquer avec les équipes à terre via portable, afin de régler certains problèmes : bagages perdus, transferts de vols... Cependant, les questions techniques, de respect de la vie privée et de politique nécessitent d'être résolues avant que le portable soit le seul objet nécessaire à l'embarquement.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas