L'e-mail menace le fax sur l'Internet.

Par 28 juin 1999
Mots-clés : Smart city, Europe

Selon le cabinet Schema (http://www.schema.co.uk), le marché des services de télécopie sur Internet devrait continuer de progresser durant les cinq prochaines années. Toutefois, de nombreux utilis...

Selon le cabinet Schema (http://www.schema.co.uk), le marché des services
de télécopie sur Internet devrait continuer de progresser durant les cinq
prochaines années. Toutefois, de nombreux utilisateurs cesseront en même
temps d'envoyer des fax pour ne se servir que du courrier électronique.
Analyste pour Schema, Robin Duke-Woodley, explique "le principe du fax IP
va être rapidement submergé par l'e-mail. Effectivement, il y a bien un
marché, mais il ne va pas se développer de la manière dont les
fournisseurs de services l'auraient souhaité. Il ne sera pas aussi
important que ce qu'on attendait".
Pour développer des services de fax IP, plusieurs opérateurs ont beaucoup
investi. Alors que le groupe UUnet avait annoncé en 1997 un service de fax
mondial, il doit seulement être lancé au Royaume-Uni.
Selon Richard Woods, porte-parole d'UUnet, le marché reste cependant très
important. Les services financiers et les organisations administratives et
juridiques n'accepteront, selon lui, que le fax pour certaines
communications.
Selon Schema, les services de téléphonie sur Internet devraient
représenter un marché de 150 millions de dollars en 2000, dont 50 millions
pour le fax IP. La voix sur Internet pourrait avoisiner 1 milliard de
dollars en 2005, dont 400 millions provenant des services de fax.
(Information NetworkNews du 25/06/1999 parue dans Yahoo ! France)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas