Le mail se consulte définitivement sur son ordiphone

Par 21 janvier 2011
femme qui consulte son blackberry

Utiliser son téléphone plutôt que son PC pour accéder à sa boîte de courriers électroniques s'installe comme une habitude. Que les marketeurs ont tout intérêt à prendre en compte pour adapter leur message.

Le nombre d'internautes américains ayant consulté leurs mails sur PC a baissé de 6 % au mois de novembre par rapport à l'année dernière, pour s'établir à 153 millions de personnes, rapporte ComScore. Le temps passé sur ces plates-formes est lui aussi moins important d'une année sur l'autre (-9 %), et le nombre de pages vues a enregistré une diminution de 15 %. Parallèlement, les individus qui accèdent à ces mêmes courriels mais depuis leur téléphone sont près de 40 % plus nombreux, avec plus de 70 millions de personnes. Et plus de 43 millions d'entre eux s'y rendent au moins quotidiennement. "Le déclin du mail traditionnel est une conséquence de l'engouement des consommateurs pour son équivalent sur mobile".

Des marketeurs présents sur tous les canaux

"Mais aussi pour les médias sociaux, la messagerie instantanée et le SMS", rappelle Mark Donovan, vice président senior du département mobile chez ComScore. Et de rappeler que ces médias donnent la possibilité aux individus de disposer de multiples moyens de communications disponibles en permanence. Une mutation à connaître pour les marketeurs qui continuent à utiliser le mail pour des opérations marketing. "Cette baisse montre en effet la rapidité avec laquelle des changements de canaux de communication s'opèrent, et qu'il est important pour les marques d'être présentes sur la totalité de ces médias", ajoute le consultant.

Les jeunes générations plus friandes du mobile

Si l'on regarde dans le détail, ce sont sans surprise les utilisateurs les plus jeunes qui se détournent le plus du PC : le nombre de visiteurs entre 12 et 17 ans a chuté du quart. Et ceux qui continuent à consulter leurs courriels depuis un ordinateur, y passent moitié moins de temps. Il en est de même auprès de 18-54 ans, mais de manière plus contrastée. Les plus de 55 ans, par contre, restent fidèles au poste fixe : ils sont 15 % de plus à en être friands. Invariablement, ce sont du coup les jeunes générations qui consultent leurs courriels depuis un appareil mobile. Et tout particulièrement les 25-34 ans. Malgré cette mutation, il faut rappeler que le mail reste l'une des activités les plus populaires sur le web, qui concerne plus de 70 % des internautes américains chaque mois.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas