Mailbird rend la lecture des courriels plus rapide

Par 24 avril 2014
reading fast

L’application de gestion des courriels, Mailbird ajoute une nouvelle fonction à son logiciel, utilisant une technique qui fait clignoter les mots, pour permettre aux utilisateurs de lire leurs courriels 3 fois plus vite.

 

De nombreuses applications ont vu le jour récemment permettant aux utilisateurs de lire des livres et l'actualité plus rapidement. C’est le cas de Speeder ou Velocity. Ces applications s’appuient sur une technique qui fait apparaître des mots sur l’écran, comme des flashs. Cette méthode permet de lire un texte plus rapidement qu’en bougeant les yeux à travers la page. La startup Spritz est l’un des acteurs principaux dans ce domaine de lecture rapide avec une technologie développée depuis 2011 et une levée de fonds récente de 3,5 millions de dollars. Aujourd’hui, Mailbird se positionne sur la gestion des courriels avec une nouvelle fonctionnalité sous Windows permettant de les lire 3 fois plus rapidement. Or, selon Mailbird, la lecture des courriels se déroule à raison de 200 mots en moyenne par minute. Cette application qui ressemble initialement beaucoup à Sparrow, l’application pour Mac, rachetée par Google, a ainsi annoncé lundi 21 avril, l’ajout de cette nouvelle option de "lecture rapide".

Faire clignoter les mots sur l’écran pour lire plus vite

Une fois l’application de lecture rapide activée, il est possible de changer le rythme de lecture et trouver la vitesse adaptée entre 100 à 1000 mots par minute. Les individus commencent en général autour de 200-300 mots par minute avant de pouvoir augmenter la fréquence à mesure que leur compétence de lecture s’améliore. L'idée est de doubler la vitesse de lecture de la zone de confort des individus afin de forcer leur cerveau à s'adapter. La plupart des personnes sont capables de lire à une vitesse de 600 mots par minute tout en étant capable de comprendre le texte. L'option de la vitesse de lecture de Mailbird est différente de celles conçues pour la lecture de livres ou d’articles. De nombreux courriels ont par exemple, des sections titrées dans le corps du message; la technologie de Mailbird ajuste la vitesse de lecture quand il rencontre ce type de texte, pour permettre une meilleure compréhension, en offrant au lecteur une période légèrement plus longue que le reste du message. L’application est distribuée en version payante ou gratuite en fonction des fonctionnalités auxquelles l’utilisateur souhaite accéder.

Un traitement des courriels plus efficace

Jusqu'à présent, Mailbird avait mis l'accent sur ​​d'autres caractéristiques de facilité d'utilisation, telles que les raccourcis clavier, les pièces jointes à glisser-déposer sur une plateforme (Google Drive, Dropbox, Evernote...) , les visualisations rapides, etc. La directrice générale de Mailbird, Andrea Loubier espère que l'introduction de la technologie de lecture rapide soit adoptée par les petites et moyennes entreprises et des petites équipes de travail. Actuellement, Mailbrid compte plus de 10.500 utilisateurs pour son logiciel de courrier électronique, dont la moitié de comptes payants et un taux de conversion de 25% (clients qui utilisent la version gratuite et basculent vers la version payante). L’entreprise, financée aujourd’hui à hauteur de 800 000 dollars, a pour ambition d’aménager encore son offre pour améliorer la productivité et la rapidité de traitement des courriels. Mailbird envisage ainsi de développer d’autres fonctionnalités comme Wingman, un coach de productivité personnelle (tri des courriels, évaluation de la rapiditité de traitement, conseils de gestion, suppressions à certains moments, etc.) 

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas