L'e-mailing, nouvelle technique de recrutement de l'UMP

Par 12 septembre 2005

C'est une première en France. L'UMP va recruter de nouveaux abonnés pour sa newsletter par e-mail. Le parti a déjà effectué des tests sur une base de 15 000 fichiers en vérifiant le nombre...

C'est une première en France. L'UMP va recruter de nouveaux abonnés pour sa newsletter par e-mail. Le parti a déjà effectué des tests sur une base de 15 000 fichiers en vérifiant le nombre d'internautes qui souhaitaient ne plus jamais recevoir d'e-mail de l'UMP. Le résultat est satisfaisant. "Deux autres phases de test ont suivi début septembre. Si celles-ci se révèlent concluantes, nous utiliserons une base de 3 millions d'e-mails.", a déclaré Jean-Luc Bourget, responsable du pôle édition au sein de la direction de la communication de l'UMP.

Le marketing politique est un créneau qui passe aujourd'hui par le potentiel d'Internet. Et ca, les partis politiques l'ont bien compris en évitant certains écueils. Pour l'expérience témoin d'e-mailing, l'UMP a pu, grâce à des fichiers qualifiés achetés à la société I-Media, personnaliser les e-mails. Le sujet était donc : "Mlle Dupont, participez au débat pour 2007."

L'UMP utilise déjà Internet via les liens sponsorisés liés à des mots clés comme "pour le non". "Nous utilisons régulièrement des mots tirés de l'actualité pour inviter les internautes à réagir sur notre site." Explique Jean-Luc Bourget.

Il existe aussi une fédération de "cyber militants" qui doit promouvoir l'UMP sur les espaces Internet comme les blogs. On pense vraiment aux politiques marketing des grands groupes qui, eux, vendent des produits. L'UMP n'utilisent pas encore le blog comme certains autres partis politiques (http://www.blogdsk.net/dsk/)

Les internautes se moquent beaucoup du marketing politique, à coup de google bombing (quand "miserable failure" renvoie au site officiel de la maison blanche), de faux blogs comme celui de Jacques Chirac ( www.jacqueschirac.org ) ou d'usurpation de noms de domaine (whitehouse.org). La parodie du site de la Maison Blanche va jusqu'à vendre des objets parodiques comme le string patriotique sur lequel est imprimé "Réveillez-moi en 2008" (date des prochaines élections présidentielles aux Etats-Unis).

(Atelier groupe BNP Paribas- 12/09/2005)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas