L'e-mailing se partage sur les réseaux sociaux

Par 17 septembre 2009
Mots-clés : Future of Retail

Combiner le publipostage électronique et le partage sur les réseaux sociaux peut améliorer l'efficacité d'une campagne marketing. Cette technique balbutiante est en plein développement.

Les agences marketing ont tout intérêt à associer des fonctions de partage sur Facebook ou Twitter à leurs mails commerciaux. C’est ce que révèle une étude* de l’agence Silverpop menée sur plus de 500 emails distribués par une centaine d’entreprises à plus de 50 millions de destinataires. Parmi les principales découvertes, l’étude montre que - même à un stade encore expérimental, le partage sur réseau d’un courriel commercial s’avère beaucoup plus efficace que la fonction "faire suivre à un ami". Cette dernière ne fonctionne qu’à un taux de quelques dixièmes de pourcents tandis que le taux de partage sur les réseaux atteint déjà le demi-pourcent, sans stimulation particulière. Autre découverte, les emails ainsi partagés augmentent en moyenne de presque un quart le nombre final de destinataires.
Une méthode appelée à se généraliser
Les chercheurs estiment que ce chiffre est appelé à augmenter fortement avec la généralisation des pratiques de partage. Le taux de clics général augmente d’environ 1% grâce à cette méthode. Concernant le temps nécessaire à l'ouverture de ces mails partagés, il est le même que pour ceux qui arrivent directement sur une boîte aux lettres électronique. La plupart des ouvertures ont lieu dans les premiers jours suivant l’envoi. Les chercheurs de Silverpop se sont intéressés à différentes variables : le contenu du sujet, le format de l’email, l’emplacement des liens vers les réseaux sociaux, la durée de vie moyenne du buzz sur ces réseaux, etc. Seul l’objet du mail semble avoir une influence significative sur la propension d’un email à être partagé.
LinkedIn et Delicious plus efficaces que Facebook et Twitter
Le fait de mettre un nom de produit ou de marque plutôt qu’une offre directement apparaît comme la méthode la plus efficace. Les chercheurs notent également que même si des liens vers Facebook, Myspace ou Twitter étaient les plus souvent inclus aux messages, LinkedIn, Bebo et Delicious génèrent plus de partage. "Combiner l’emailing aux réseaux sociaux peut être extrêmement efficace, explique Loren McDonal, vice-présidente chargée des relations industrielles. Développer des emails susceptibles d’être partagés facilite la création rapide de viralité et permet de s’adresser à un groupe de clients très similaires".
* Emails Gone Viral: Measuring 'Share-to-Social' Performance

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas