La maison des Greenies, lieu de l'infiniment divertissant sur Second Life

Par 17 septembre 2007
Mots-clés : Future of Retail

Une maison peuplée de petits hommes verts et où les avatars deviennent à peine plus grands que de petites souris déchaîne les passions dans l'univers Second Life...

Une maison peuplée de petits hommes verts et où les avatars deviennent à peine plus grands que de petites souris déchaîne les passions dans l'univers Second Life.
 
Les petits hommes verts ont débarqué sur la planète Second Life ! Les Greenies, petites créatures venues d'ailleurs, ont été téléportés dans le monde virtuel de Linden Lab par le groupe Rezzable, spécialisé dans l'organisation d'événements. Ce qui est vraiment étonnant n'est pas tant le fait que des personnages aussi hauts en couleur que les Greenies puissent déambuler dans le fameux univers virtuel. Mais plutôt que ces étranges créatures soient venus avec leur soucoupe volante pour y installer leur propre monde, un espace fait de bizarreries...
 
La créativité s'exprime sur Second Life
 
En effet, à peine entré dans l'antre des Greenies, l'explorateur virtuel se voit projeté dans une maison de l'infiniment grand. Relégué au rang d'être minuscule, votre avatar évolue entre un toaster géant, un piège à souris démesuré ou encore une prise électrique aux allures de grottes sans fond. Ludique, inventive et esthétique, la maison des Greenies a été conçue à l'aide de l'un des derniers outils de construction proposé par Linden Lab pour son monde virtuel, le sculptie prim. "C'est un excellent exemple de ce qui peut être réalisé sur Second Life en termes créatifs. La maison des Greenies est une étonnante construction, pleine de surprises, mais aussi un endroit divertissant où l'on peut se promener et se faire des amis", a expliqué Jonathan Himoff, président de Rezzable.
 
Divertissement virtuel
 
Il est aussi possible de devenir soi-même un Greenies. Pour ce faire, il suffit de se rendre dans la soucoupe volante prévue à cet effet et d'acheter son avatar extra-terrestre en monnaie locale. "Les mondes virtuels deviennent un phénomène majeur pour nombre de personnes. Nous voulons prouver qu'il est possible d'y générer des revenus sur le long terme. Le groupe opère désormais à plus grande échelle et compte s'ouvrir rapidement à un public encore plus large via Second Life. Rezzable prévoit de créer d'autres espaces de ce type et de continuer à fournir aux gens le divertissement qu'ils attendent. Greenie est un excellent début !", a ajouté Jonathan Himoff.     
 
Julien François pour L’Atelier
Atelier groupe BNP Paribas

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas