La majorité des entreprises françaises n’a encore rien fait pour le passage à l’euro.

Par 17 décembre 1998
Mots-clés : Smart city

Regroupant des professionnels du conseil en informatique, le Club euro des consultants est relativement confiant, à deux semaines du 1er janvier 1999, dans le niveau de préparation de la communaut...

Regroupant des professionnels du conseil en informatique, le Club euro des
consultants est relativement confiant, à deux semaines du 1er janvier
1999, dans le niveau de préparation de la communauté financière française
avant le passage à la monnaie unique “le monde bancaire et financier est
pratiquement prêt pour basculer dans l’euro. Les banques d’affaires ont
déjà accompli environ 80 % du chemin et les banques de détail environ 50
%”.
De plus, pour valider leur outil informatique, de nombreux établissements
financiers ont déjà effectué des essais grandeur nature pendant plusieurs
week-ends. Seuls les petits établissements financiers de taille modeste
sont en retard dans leur préparation.

En revanche, si le secteur financier semble relativement bien préparé
“tout reste à faire dans le monde de l’entreprise” dont les échéances
sont, il est vrai, moins urgentes.
Selon le Club euro, seules 10 % des entreprises françaises ont entamé une
démarche et ont déjà basculé dans une comptabilité “tout euro”. Entre 10
et 15 % d’entre elles ont opté pour une comptabilité mixte (euros et
francs français en parallèle). Pour l’instant, les autres sont dans
l’attente. Alors que les grandes entreprises et les sociétés très
exportatrices sont les mieux préparées, les PMI “ne sont pas encore
mobilisées”.
(Les Echos 17/12/1998)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas