Makible combine crowdfunding et chaîne de fabrication

Par 04 janvier 2012
Mots-clés : Smart city, Asie
group idea funding

La plate-forme propose aux porteurs de projet de faire part de leur idée, de l'affiner avec leurs pairs ou avec les internautes, puis de le faire financer. La startup gère ensuite sa conception et sa distribution.

Le financement par des particuliers (crowdfunding) facilite l’accès à l’entreprenariat et à la réalisation de projets. Mais pour en profiter, il faut maîtriser tout le reste de la chaîne. Or certaines personnes ont les idées mais pas les moyens de les réaliser. Pour combler ce manque, Makible, basée à Hong-Kong, propose du coup aux internautes de financer différents projets. La différence, c’est que les produits élaborés sont le fruit d’une collaboration entre inventeurs et internautes. Et que l'entreprise se charge ensuite également de leur fabrication, des démarches juridiques entourant l'attribution de licences et de la distribution. "Nous pensons qu'en gérant nous-mêmes ces paramètres, le bénéfice sera double", explique Jon Buford, co-fondateur de Makible, pour L'Atelier. 

De multiples options, de l'investissement à la distribution

"Les projets auront plus de chance d'aboutir en un temps relativement court et les inventeurs ne seront pas bloqués par les contraintes et impératifs matériels." Le processus est entièrement paramétrable. Le créateur présente son projet gratuitement sur le site puis le soumet aux internautes en établissant les conditions de réalisation (prix minimum et total de participation, récompenses éventuelles si les fonds récoltés sont supérieurs à l'objectif initial, type de licence souhaité...). Si une idée n’est pas aboutie, son initiateur peut demander l’aide de la communauté pour le finaliser. Il est aussi possible de co-créer un produit avec d’autres inventeurs, les droits de chacun étant ensuite gérés par la startup. "Nous nous occupons de la réalisation des papiers administratifs établissant très clairement la distribution des royalties en cas de litige éventuel.

Des délais de réalisation plus courts

Les projets n'aboutissant pas sont intégralement remboursés aux différentes parties. Une fois la fabrication du produit mise en marche, Makible prélève 10% du revenu des ventes. A noter que les internautes qui ont financé peuvent recevoir le produit dans un délai allant de 2 à 4 semaines. Outre cette plate-forme, Makible commencera prochainement la réalisation d'une imprimante 3D personnelle, la Makibox, pour un prix d'environ 300 dollars. "Cet objet pourra être utilisé directement par des inventeurs débutants pour réaliser leurs produits, mais il devrait également servir à nos processus de fabrication en interne", conclut Jon Buford.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas