Malgré la crise asiatique, Adobe termine l’année sur de bons résultats.

Par 18 décembre 1998
Mots-clés : Smart city, Asie-Pacifique

L’année 1998 restera pour l’éditeur de logiciels spécialisé dans la mise en pages, le traitement des images et la gestion de documents téléchargés via Internet, Adobe, marquée par la crise asiatiq...

L’année 1998 restera pour l’éditeur de logiciels spécialisé dans la mise
en pages, le traitement des images et la gestion de documents téléchargés
via Internet, Adobe, marquée par la crise asiatique.
Toutefois, le groupe a agréablement surpris hier les milieux financiers en
annonçant des résultats meilleurs que prévus. Réalisant encore jusqu’en
1997, 25 % de son chiffre d’affaires au Japon, Adobe a réalisé en 1998 un
chiffre d’affaires de 894,8 millions de dollars (en recul par rapport aux
911,9 millions réalisés en 1997) et un résultat net de 186,8 millions
(contre 105,1 millions l’an passé). Sur l’année, la crise nippone a fait
reculer ses ventes d’environ 40 %.
Sur le quatrième trimestre, le groupe a enregistré une hausse de 8,6 % de
son chiffre d’affaires et une progression de 7 % de son résultat net,
grâce à la sortie, plut tôt que prévu, d’une nouvelle version de son
logiciel phare Illustrator.
(Les Echos 18/12/1998)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas