Malgré des disparités locales, l'usage des réseaux sociaux est une tendance mondiale

Par 19 décembre 2012 Laisser un commentaire
keyboard with globe representing the earth next to it

L'accroissement de la connectivité et l'utilisation des smartphones ont débouché sur une utilisation accrue des sites de réseaux sociaux. Certains usages suivent le même schéma partout dans le monde, mais les différences locales sont bien visibles.

Le réseautage social fait partie intégrale de l'utilisation d'Internet aux quatre coins du monde. Beaucoup des pays étudiés par le projet Pew Internet affichent des taux de pénétration similaires à ceux des États-Unis : les réseaux sociaux touchent surtout les groupes de jeunes, les personnes qui possèdent un smartphone ou celles issues de l’éducation supérieure. Mais d'un point de vue géographique, on constate de fortes différences dans l'utilisation des réseaux sociaux et les sujets abordés dans les conversations sociales. Les disparités démographiques changent également d’un pays à l’autre, et crée un fossé plus large dans certaines régions.

Du partage de la pop culture, aux débats politiques et communautaires

Globalement, si l'on considère le niveau moyen des 20 pays de l'étude, le partage d'opinions sur les sites sociaux concerne surtout la musique et le cinéma : 67% de l'ensemble de la population interrogée discute ce type de sujet. Les sujets relatifs à une communauté (46%) et aux sports (43%) sont un peu plus populaires que la politique, avec 34%. La religion n'est abordée que par 14% des personnes interrogées. Mais, lorsque l'on regarde certaines régions, ces taux peuvent être très différents. En Égypte et en Tunisie, plus de 60% des membres des réseaux sociaux partagent des opinions politiques en ligne. Ce type de divergence se remarque aussi pour les questions communautaires : l'Égypte, la Tunisie, le Liban et la Jordanie enregistrent, sur ces sujets, des taux allant de 74% à 82%.

Les fossés générationnels varient selon les régions

Comme aux États-Unis, ce sont les groupes de jeunes qui utilisent le plus souvent les réseaux sociaux, partout dans le monde. Mais si l'écart entre le groupe des plus jeunes (18 – 29) et des plus âgés (plus de 50) s'établit souvent vers 52%, on observe des écarts bien plus importants dans certains pays, en particulier en Italie, en Pologne, en Grande-Bretagne et en Grèce où l'écart se situe entre 70% et 78%. De la même façon, les utilisateurs de smartphone sont globalement plus susceptibles d'utiliser les réseaux sociaux (60% aux États-Unis), mais l'effet est encore plus important en Égypte, au Mexique et en Grèce, où les taux relatifs aux utilisateurs de smartphone sont bien plus élevés, à 79%, 74% et 72% respectivement. A l'opposé, seuls 45% des utilisateurs de smartphone au Japon et 31% en Chine sont dans le cas.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas