Le mandarin s'apprend dans les environnements virtuels

Par 26 juin 2008

Jeu en ligne massivement multi-joueurs, Zon/New Chengo propose aux internautes d'apprendre le mandarin en s'immergeant dans une société chinoise recréée de toute pièce.

Avec les serious games, les techniques d'apprentissage profitaient déjà de l'efficacité de la mise en scène tirée des jeux vidéo. Elles vont maintenant s'inspirer des jeux massivement multi-joueurs. L'université de l'Etat du Michigan propose en effet un environnement virtuel accessible depuis le web qui permet d'apprendre le mandarin et la culture chinoise. Le MMO, baptisé Zon/New Chengo, propose aux joueurs d'évoluer dans un univers qui recréé point par point la société chinoise. "Une nouvelle génération de personnes souhaitant apprendre une langue émerge", explique Yong Zhao, professeur à l'université. "Cette génération, que nous appelons les digital natives, évoluent au quotidien dans l'informatique, dans l'univers du jeu vidéo". Le choix du chinois et non pas de l'anglais pour une université américaine montre l'attractivité du pays, notamment au niveau technologique.
S'intégrer à la société virtuelle
C'est d'ailleurs pour cela que les responsables du projet ont décidé d'offrir un panorama non seulement culturel mais également économique de la Chine. Les membres, pour avancer dans le jeu, doivent en effet s'intégrer socialement dans la société virtuelle qui leur est proposée. De simple touriste au départ, ils deviennent au fur et à mesure du jeu un résident, puis un citoyen. Chaque niveau de jeu impliquant des activités et des tâches à faire : commander un taxi, faire des courses sur un marché, chatter avec d'autres joueurs, lire les journaux nationaux, et, principal défi, trouver un travail. A chaque étape, les outils d'apprentissage adéquats lui sont proposés, au niveau linguistique et culturel.
Un apprentissage collaboratif
Pour valider les niveaux, les joueurs doivent répondre à des tests, et surtout organiser et participer à des activités en commun avec d'autres participants. Les solutions d'apprentissage du mandarin se multiplient en ligne, notamment à l'initiative de la Chine. TutorMing, par exemple, permet aux étudiants et aux professionnels étrangers d'être en relation avec des enseignants chinois ou taïwanais. A noter : l'environnement immersif a été mis au point en partenariat avec des artistes et des écrivains chinois. Il a bénéficié d'une enveloppe d'un million de dollars de la part du Chinese Language Council International (Hanban). Aucun tarif n'a encore été précisé, mais les responsables du projet envisagent d'en permettre l'accès contre une légère souscription mensuelle. Le but étant d'ouvrir le jeu à tous les publics, même les peu fortunés.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas