Comment manipuler un ordiphone flexible ? Par le pliage

Par 06 mai 2011
Paperphone

Pour naviguer sur le Paperphone, il ne faut pas glisser ses doigts sur l'écran mais considérer celui-ci comme une simple feuille, et donc réaliser des torsions sur le papier pour enclencher des actions.

Un ordiphone ou une tablette en papier ? C'est ce qu'ont réalisé des chercheurs de la Queen’s University en Ontario (Canada) et de l’université de l’Arizona. Ils ont mis au point un outil tactile, appelé le Paperphone. Doté de la technologie de papier électronique développé par la société E-Ink, il est constitué d’un écran entièrement flexible. Et ce qui est intéressant, c'est que la navigation se fait au moyen de torsions et de pliages des centres ou des coins de l’écran. Roel Vert responsable du projet, explique "nous avons voulu que cet outil ressemble et s’utilise comme une feuille de papier interactive". Pour mieux comprendre quels mouvements de la feuille seront plus facilement manipulables auprès des utilisateurs, et que ces derniers soient aussi plus ergonomiques possibles, les chercheurs ont mené une étude auprès d'usagers potentiels.

Un usage ergonomique ?

L’objectif des scientifique était de comprendre comment l’utilisateur sent une meilleure logique entre son mouvement et l’action qu’il désire effectuer, selon qu’il effectue des zooms par exemple, qu’il tourne des pages, ou encore qu’il actionne la touche "play" pour mettre en marche la musique. Les participants ont ainsi dû effectuer les gestes qui leurs semblaient les plus faciles à accomplir, à partir de vingt actions suscitées par l’utilisation de cinq applications différentes. Ainsi, les chercheurs ont noté près de 87 mouvements par paires, soit avant/arrière par exemple.

Des représentations mentales

Puis, ils ont relevé les six paires de torsions les plus fréquentes, à savoir les torsions avant/arrière du coin supérieur droit de l’écran, celles de la partie du milieu, puis viennent celles du bas droit de l’écran. Notons par exemple que pour naviguer, les mouvements pour aller à gauche se feront grâce à une torsion du côté haut de l’écran vers l’arrière, alors qu’un mouvement vers la droite se fera en pliant le même angle dans la direction de l'utilisateur. Ce sont les représentations mentales et les manipulations des objets en papiers réels qui ont permis aux chercheurs d’élaborer les mouvements les plus ergonomiques. Au cours de l’expérience, les utilisateurs ont ainsi eu en tête des images physiques d’un livre dans les mains par exemple.

 

 

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas