Le marché de l'informatique dans le secteur public estimé à 43 milliards d'euros en 2004

Par 10 janvier 2005
Mots-clés : Smart city, Europe

Le cabinet d'analyse International Data Corporation (IDC) vient de publier une étude qui fait le point sur l'informatisation du secteur public en France. Selon les chiffres d'IDC...

Le cabinet d'analyse International Data Corporation (IDC) vient de publier une étude qui fait le point sur l'informatisation du secteur public en France. Selon les chiffres d'IDC, l'investissement informatique devrait atteindre en 2004 en France 42,372 milliards d'euros ; le chiffre est ainsi en croissance de 3 % par rapport à 2003.

13 % de ces investissements IT devraient être générés par l'ensemble des collectivités publiques, soit près de 5,6 milliards d'euros. Le poids de la dépense IT du secteur public se situe donc aujourd'hui entre celui des entreprises industrielles (26 % pour un volume d'investissement qui devrait atteindre 10,544 milliards d'euros en 2004), et celui des banques (12,5 % pour un volume d'investissement qui devrait atteindre 5,465 milliards d'euros en 2004).

Une dépense informatique affectée en priorité en 2004 à l'évolution de l'existant

Les résultats de l'étude IDC menée auprès des administrations publiques (administration centrale, Etablissements Publics Nationaux, administrations locales et établissements d'enseignement public) mettent en évidence que l'essentiel de la dépense informatique des administrations du secteur public reste avant tout concentré sur le financement de la maintenance et de l'évolution des systèmes en place.

A titre d'exemple, 55 % de la dépense IT des collectivités locales ont été affectés en 2003 à la maintenance et à la mise à jour des infrastructures existantes ; ce taux avoisine même les 2/3 au sein de l'administration centrale et de l'éducation publique.

Toutefois, les résultats de cette étude montrent clairement que la tendance 2004 s'oriente vers un renforcement de plus en plus marqué des investissements affectés au financement des nouveaux projets IT. A titre d'illustration, le budget consacré au financement des nouveaux projets IT a atteint, au sein des collectivités locales interrogées, 20 % du montant global de leurs investissements IT en 2003 ; ce budget devrait connaître un accroissement en 2004 chez 37 % des collectivités locales interrogées.

La consolidation des investissements informatiques à l'horizon 2008

IDC prévoit une consolidation de la croissance des investissements informatiques des administrations du secteur public à l'horizon 2008 . Le secteur public devrait ainsi continuer à offrir les croissances les plus élevées du marché informatique. La décentralisation croissante d'une partie des fonctions des administrations centrales et la nécessité de déployer des systèmes informatiques homogènes devraient constituer les moteurs importants de la croissance des investissements informatiques des administrations publiques.

Ces investissements financeront tout d'abord le renouvellement ou la modernisation des infrastructures matérielles et logicielles existantes avec comme axe centralisateur l'abandon progressif des technologies propriétaires au profit des standards ouverts et de l'open source.

Ces investissements financeront aussi des programmes structurants autour de l'administration électronique (portails interactifs, dématérialisation et téléprocédures, centres d'appels, identification électronique…) et des refontes applicatives (comptabilité publique et gestion des ressources humaines).

Les investissements informatiques des administrations publiques devraient ainsi croître à un rythme annuel moyen de +5,6% entre 2004 et 2008, portant le montant des investissements IT à 6,989 milliards d'euros en 2008 . Les collectivités locales et les établissements publics nationaux devraient bénéficier des dynamiques les plus fortes.

(Atelier groupe BNP Paribas - 10/01/2005)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas