Le marché de l'open source vise les 6 milliards de dollars pour 2011

Par 05 juin 2007
Mots-clés : Smart city

Le secteur des logiciels open source devrait croître de plus de 25% par an jusqu'en 2011. Pour rendre ce marché encore plus rentable, les analystes proposent de copier le modèle des logiciels propriétaires...

Le secteur des logiciels open source devrait croître de plus de 25% par an jusqu'en 2011. Pour rendre ce marché encore plus rentable, les analystes proposent de copier le modèle des logiciels propriétaires.
 
Les logiciels open source s'installent dans les moeurs. Selon IDC, le secteur a représenté 1,8 milliard de dollars en 2006. Cette embellie devrait se confirmer dans les prochaines années, avec un chiffre d'affaires estimé à 5,8 milliards de dollars pour 2011, ce qui représente une croissance annuelle d'environ 26%.
 
Les logiciels libres se mettent au payant
 
Cette croissance devrait être portée par l'engouement des entreprises pour des logiciels libres commerciaux, moins chers et plus souple à l'utilisation que leurs concurrents propriétaires.
 
Malgré ces résultats prometteurs, le secteur des OSS (Open Source Software) est encore loin d'être mûr.  Si les systèmes propriétaires - hors services à la demande - sont vendus à la licence, les logiciels libres sont encore souvent proposés selon un système d'abonnement progressif, ou ne sont facturés que sur les seuls services de support. Difficile dans ce contexte de générer des revenus importants…
 
Pour Matt Lawton, directeur de programme pour l'Open Software Business Models d'IDC, le secteur est encore dans ses "premières phases de développement".
 
Un nouveau modèle de distribution à envisager
 
Pour croître davantage, le cabinet estime que les logiciels libres doivent envisager un modèle de distribution équivalent à celui pratiqué par leurs homologues propriétaires et à se concentrer sur le système de la distribution des applications par abonnement.
 
Et la partie est loin d'être perdue pour le monde du libre. En effet, les investisseurs sont de plus en plus nombreux à se tourner vers un marché désormais considéré comme profitable.
 
(Atelier groupe BNP Paribas – 05/06/2007)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas