Marché de la « maison connectée » : de belles prévisions pour les Etats-Unis…

Par 08 septembre 2003

La maison de Jacques Tati va-t-elle enfin exister pour le commun des mortels ? C’est ce que croient plusieurs cabinets d’études qui ont récemment publié des prévisions sur le marché des « home ...

La maison de Jacques Tati va-t-elle enfin exister pour le commun des mortels ? C’est ce que croient plusieurs cabinets d’études qui ont récemment publié des prévisions sur le marché des « home networks ». Que faut-il entendre par « home networks » ? L’interconnexion de plusieurs appareils à un PC, lui-même relié à Internet.

Selon Jupiter Research, le marché des « home networks » devrait toucher 31,6 millions de foyers américains en 2008 – soit 27 % de l’ensemble des foyers aux Etats-Unis – contre 11 millions dès cette année. La cause de ce succès ? Le développement de terminaux interactifs, d’applications dédiées, et surtout de normes sans fil adéquates ! Les fameuses 802.11a, b, g devraient donc porter le marché émergent de la maison connectée.

Jupiter Research prévoit que les interconnexions sans fil devraient représenter plus de 89 % du marché en 2008, contre juste un peu plus de 9 % cette année. Quelle croissance pour le chiffre d’affaires global de ce marché émergent ? Ce dernier est évalué aux Etats-Unis à 5,7 milliards de dollars en 2007, contre 1,8 milliards fin 2002, d’après l’institut In-Stat/MDR.

Selon une enquête de Park Associates, les trois principales motivations des Américains pour interconnecter leurs terminaux chez eux sont : de pouvoir écouter les fichiers musicaux de leur PC à partir de leur chaîne stéréo (34 %), d’automatiser les machines électriques de leur domicile (33 %), enfin de regarder sur leur télévision des vidéos téléchargées dans leur PC.

(Atelier groupe BNP Paribas – 08/09/2003)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas