Le marché de masse de la micro-informatique ne verra pas le jour en 2000.

Par 10 février 1999
Mots-clés : Smart city, Europe

Bien que chaque jour, les utilisateurs dans les entreprises pestent, ragent et vitupèrent à cause d'un "plantage", cela n'empêche pas Bill Gates de déclarer, lors d'une récente édition américaine de...

Bien que chaque jour, les utilisateurs dans les entreprises pestent,
ragent et vitupèrent à cause d'un "plantage", cela n'empêche pas Bill
Gates de déclarer, lors d'une récente édition américaine de l'IT-Comdex
"si General Motors avait eu la même progression technologique que
l'industrie informatique, nous conduirions aujourd'hui des autos coûtant
25 dollars et qui parcourraient 1 000 miles avec un gallon d'essence".
Réponse immédiate de GM sur le Web "si General Motors avait développé sa
technologie comme Microsoft (...), votre voiture aurait un accident
incompréhensible deux fois par jour. Occasionnellement, une auto
quitterait l'autoroute sans raison connue. Il faudrait simplement
l'accepter, redémarrer l'auto et reprendre la route".
Le PC de demain, plus simple, plus pratique, plus puissant est encore loin
de la machine futuriste que prédisent les constructeurs. Malgré des
lecteurs DVD, des écrans plats, des disques durs gigantesques, des
mémoires ultra-gonflées à des prix plancher, le PC a toujours beaucoup de
mal à conquérir un marché de masse. La convergence PC-télé n'est pas
encore pour 2000. La tendance va plutôt à rendre le PC plus fiable,
correspondant davantage aux besoins de chaque utilisateur. Chacun achètera
bientôt son PC sur mesure.
Compétition oblige, les éditeurs de logiciels n'hésitent pas encore
aujourd'hui à lancer des produits innovants, mais pas vraiment finis.
Selon le Gartner Group, le coût de possession d'un PC en réseau sous
Windows 95 revient à 50 000 ou 70 000 F par an !
Les fournisseurs fourmillent d'imagination pour contrer le PC. La dernière
en date est celle d'Apple avec l'iMac, véritable machine hybride PC-Mac.
Selon une récente étude d'Apple, 13 % des utilisateurs d'iMac seraient des
utilisateurs de PC reconvertis.
Bien entendu, le monde PC n'a pas tardé à riposté avec les Concept PC
d'Intel, premier fournisseur de microprocesseurs pour PC.
Le seul moyen d'augmenter la part d'équipements, notamment des foyers qui
en France n'est que de 22,5 %, contre 27 % en Europe c'est de rendre le PC
de demain facile à utiliser.
Haut débit et large bande passante vont complètement transformer le PC.
Les éditeurs de progiciels de gestion multiplient les offres à des prix
très compétitifs pour les entreprises qui savent négocier.
Vice-président Europe du Sud de Dell Computer, Eric Meurice affirme
"l'avenir est à la vente en direct d'ordinateurs sur mesure".
Associée aux opérateur Internet, la grande distribution s'empare de la
micro-informatique et casse les prix avec des offres couplées PC plus
Internet.
(Dossier de trois pages - La Tribune - 10/02/1999)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas