Le marché de la micro informatique en France décroît en 2002 selon IDC

Par 07 février 2003
Mots-clés : Smart city, Europe

Selon les données préliminaires d’IDC, le marché de la micro-informatique en France a enregistré au 4ème trimestre 2002 une baisse de 0,5 % en volume et de 0,9 % en valeur ...

Selon les données préliminaires d’IDC, le marché de la micro-informatique en France a enregistré au 4ème trimestre 2002 une baisse de 0,5 % en volume et de 0,9 % en valeur. Sur l’ensemble de l’année 2002, le marché de la micro-informatique enregistre également une baisse en volume de 3,5 % et en valeur de 4,9 %. Selon IDC le marché total au 4ème trimestre s’élève à 1 693 513 unités pour un montant en valeur de 1,883 milliard d’euros. Le marché n’a pas enregistré de chute en volume plus importante grâce aux baisses de prix des composants et à la concurrence accrue sur l’ensemble des canaux. Bien que le marché des grands comptes reste toujours dans une position d’attente vis-à-vis des investissements d’infrastructure, IDC constate une compétition accrue de la part des constructeurs sur le marché des PME/PMI. Les baisses de prix occasionnés par cette compétition ont permis de stimuler la demande au 4ème trimestre. Sur l’ensemble de l’année, 3 658 000 PC ont été vendus, soit une baisse de 8,6 % par rapport à 2001 (3 982 000 unités), 1 170 000 portables (+ 16 %) et 145 000 serveurs (+ 0,6 %). Malgré une baisse de son activité de 13,5 % au cours de l’année, Hewlett Packard demeure en tête du top 5 des ventes constructeurs en France en 2002, avec une part de marché de 24,7 % (- 2,8 point par rapport à 2001), tous produits confondus. NEC CI progresse de 3 %. Le constructeur occupe la seconde place avec une part de marché de 12,6 % (+ 0,8 point). Dell (3ème place) enregistre une hausse de son activité de 11,5 % et détient une part de marché de 10,4 % (+ 1,4 point). IBM, dont l’activité a chuté de 16,3 % en 2002, se maintient à la 4ème place avec une part de marché de 7,1 % (- 1,1 point). L’activité de Fujitsu Siemens (5ème) progresse de 23,9 % en 2002. Sa part de marché passe de 4,6 % en 2001 à 5,9 % en 2002. (Christine Weissrock – Atelier Groupe BNP Paribas – 07/02/2003)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas