Le marché du sans-fil, une aubaine en trompe-l'oeil pour les opérateurs

Par 10 août 2010
Mots-clés : Digital Working

Selon le cabinet Analysys Mason, les technologies sans-fil pourraient constituer un nouveau relais de croissance pour les opérateurs, à condition qu'ils révisent profondément leurs politiques tarifaires.

Croissance quasi-exponentielle des données, nouveaux supports de diffusion (smartphones, netbooks…), le trafic des réseaux sans-fil est en pleine explosion. Un marché prometteur pour des opérateurs qui voient là un véritable relais de croissance. Mais selon une étude du cabinet  Analysys Mason, cela ne va pas non plus de soi. Car si de nouvelles opportunités financières existent bel et bien, rien ne se fera, de la part des opérateurs, sans une très nette amélioration de la capacité des réseaux, seule réelle solution pour se préparer, voire anticiper, l'augmentation des appels et des échanges de données à l'horizon 2015, souligne Analysys Mason. Qui préconise également un abandon rapide des politiques tarifaires aujourd'hui en vigueur.
Prévoir le futur déploiement des réseaux et investir dans la 4G
"Les opérateurs doivent prévoir le futur déploiement de leurs réseaux, et investir dans le très haut-débit et la 4G", explique l'étude. Car si l'utilisation des technologies sans fil se généralise de plus en plus, les revenus générés par ce nouveau marché n'est souvent pas à la hauteur des espérances. En effet, "le trafic du réseau sans-fil est en hausse, mais pas au rythme que certains spécialistes annonçaient", explique Terry Norman, analyste chez Analysys Mason. "Au cours des cinq prochaines années, une hausse de dix à vingt fois des volumes de données du trafic actuel est plus probable qu'une augmentation de cent fois et plus". En terme de revenus, les relais de croissance se situeront dans les échanges de service de machines à machines (m-to-m), c'est-à-dire sur les machines connectées à un réseau sans-fil.
Abandonner les modèles de tarification forfaitaire
Cependant si les choses restent en l'état, il est fort peu probable, indique Analysys Mason, que la trafic des données se conjugue à un gain net en terme de rentabilité. Une perspective peu enthousiasmante en terme de revenus, "qui devrait pousser les opérateurs à abandonner les modèles de tarification forfaitaire pour le marché des données", selon le cabinet d'étude. Et ce, "plus tôt qu'ils ne le pensent".
* "Wireless network traffic 2010–2015: forecasts and analysis"

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas