Marché français de la micro-informatique : enfin le réveil ?

Par 03 septembre 2003 1 commentaire
Mots-clés : Smart city

Le marché français de la micro-informatique, tous produits inclus, pourrait atteindre l’équilibre budgétaire au cours du deuxième semestre 2003, selon le cabinet d’études GFK. Le chiffre ...

Le marché français de la micro-informatique, tous produits inclus, pourrait atteindre l’équilibre budgétaire au cours du deuxième semestre 2003, selon le cabinet d’études GFK. Le chiffre d’affaires du secteur n’a régressé en valeur au premier semestre 2003 que de 0,5 % par rapport à la même période en 2002. Ce chiffre semble encourageant : en 2002, la baisse atteignait 1,7 %, et le retour à la croissance du marché grand public pourrait annoncer une embellie générale.

Les ventes de PC restent le moteur du marché de la micro-informatique, avec une progression en volume de 10 % sur le premier semestre 2003. Le chiffre d’affaires de ce segment n’en est pas pour autant positif, avec un recul de 1 % à mettre sur le compte de guerre des prix que se livrent les différents constructeurs. Le marché grand public connaît pourtant une progression de ses ventes d’ordinateurs de 20 % sur un an, tandis que les ventes d’appareils destinés aux professionnels n’augmentent que de 6 %. Quant aux ordinateurs portables, leurs ventes bondissent de 70 % !

La plupart des autres produits de micro-informatique présente également un bilan positif, les écrans LCD en tête, avec 85 % d’augmentation du volume des ventes au premier semestre 2003, tandis que les imprimantes laser couleur destinées aux professionnels voient leurs ventes grimpées de 60 % (45 % pour les imprimantes grand public). Seule déception notable, le marché des scanners baisse de 8 %.

Outre-Atlantique, la tendance semble également s’orienter à la hausse pour le marché des logiciels, selon l’institut américain Bloor Research : la croissance de 3,5 % du PIB américain au deuxième trimestre 2003 suffit à redonner espoir aux analystes. Mais les dépenses des ménages en équipement informatique vient confirmer cette amélioration avec une augmentation de 8,2 %, ce qui pourrait pousser les éditeurs de logiciels à investir de nouveau.

(Atelier groupe BNP Paribas – 03/09/2003)

Haut de page

1 Commentaire

Bonne initiative et belle réduction de cout à grande échelle pour les Pékinois

Soumis par transport (non vérifié) - le 07 avril 2009 à 09h13

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas