Le marché des junk bonds ne pouvait rester à l'écart d'Internet.

Par 09 février 1999
Mots-clés : Smart city

Le courtier américain Trading Edge, de Santa Monica envisage de démarrer en mars des transactions électroniques sur junk bonds. Selon Bloomberg, Trading Edge a contacté près de 170 investisseurs r...

Le courtier américain Trading Edge, de Santa Monica envisage de démarrer
en mars des transactions électroniques sur junk bonds. Selon Bloomberg,
Trading Edge a contacté près de 170 investisseurs représentant 80 %
environ du marché, y compris 90 des 100 plus importants fonds mutuels
spécialisés. Le courtier propose aux investisseurs, via Internet et son
logiciel "Bond Link" de confronter leurs ordres sur le Web avec un gain de
temps évident.
Gérant la transaction, Trading Edge facture au vendeur et à l'acheteur 1/8
de point, ou 125 dollars par 100 000 dollars de nominal d'obligations
traitées. Selon la société, ses tarifs sont très compétitifs par rapport à
ceux des sociétés de courtage traditionnelles qui collectent environ
chaque année 2 milliards de dollars de commissions et de facturations sur
les transactions.
(La Tribune - 09/02/1999)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas