Le marché des logiciels pour serveurs serait contrôlé à 17 % par Linux.

Par 18 décembre 1998
Mots-clés : Smart city

Selon les derniers chiffres d’IDC, révélés par le service en ligne CNnt, Linux, le système d’exploitation conçu par Linus Torvalds en 1991, a vu sa part de marché passer de 6,8 % en 1997 à 17,2 % ...

Selon les derniers chiffres d’IDC, révélés par le service en ligne CNnt,
Linux, le système d’exploitation conçu par Linus Torvalds en 1991, a vu sa
part de marché passer de 6,8 % en 1997 à 17,2 % en 1998.
Sur l’ensemble de l’année, Linux, porté par la vague “anti-Microsoft”, a
enregistré une croissance de 212 % dans le monde des logiciels pour
serveurs.
Le nombre de licences accordées par ce logiciel est passé de 236 000
environ en 1997 à 748 000 en 1998 (+ 25 %), sur un marché total de 4,4
millions en 1998.
La part de marché de Linux serait aujourd’hui, selon IDC, comparable à
celle d’Unix (17,4 %). Sur l’ensemble de l’année, les ventes de ce dernier
n’ont progressé que de 4 %.

Toutefois, Microsoft domine toujours le marché des systèmes d’exploitation
pour serveurs. Avec une part de marché de 36 %, son produit Windows NT
enregistre une croissance comprise entre 75 et 80 %. Le produit NetWare de
Novell contrôle, pour sa part, un quart environ du marché.

Ayant acquis en 1998 de la notoriété et de la crédibilité, Linux doit
maintenant marquer des points en misant sur ses nouveaux partenaires. Lui
apportant une nouvelle respectabilité, les grands noms de l’informatique,
comme Oracle, Sybase, Sun, Intel et bien d’autres, se sont en effet,
ralliés un à un à ce système. Ces derniers pourraient permettre de
compenser le niveau d’assistance pour les utilisateurs, l’une des
faiblesses supposées de Linux.
(Les Echos 18/12/1998)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas