Le marché mobile iranien en attente de 3G et d'infrastructures

Par 04 mars 2011
Mots-clés : Smart city, Moyen-Orient
Ville d'Iran

Le manque d'infrastructures et de contenus sont des obstacles majeurs au développement du marché des données mobiles Iranien. La demande croissante et l'arrivée d'un nouvel opérateur pourrait changer la donne.

En ce qui concerne le marché iranien des télécommunications mobiles, Pyramid Research constate que le manque de licences 3G, la mauvaise qualité des infrastructures et la limitation des contenus accessibles sont les principales causes du manque de revenus générés par le secteur. Il représente en effet moins d’un cinquième du total de l'industrie des télécommunications du pays, dont les revenus étaient estimés à 9 milliards de dollars en 2010. Reste que cette situation pourrait ne pas perdurer, explosion de la demande oblige. Selon le cabinet, le marché devrait croître de 15 % annuellement jusqu'en 2015.

Améliorer les réseaux

"L'amélioration des réseaux et la création de contenu local seront cruciales en Iran", note ainsi Hussam Barhoush, analyste senior chez Pyramid. Qui rappelle que "l'Iran fait face à une censure de nombreux sites, parmi lesquels des réseaux sociaux très populaires comme Facebook et YouTube". L'entrée d'un troisième opérateur mobile, Tamin, pourrait accélérer cette mutation, en améliorant les infrastructures. "Ce nouvel entrant devrait lancer des réseaux 3G pour la fin de l'année, et les autres opérateurs devraient suivre d'ici deux ans", poursuit l'analyste.

Rattraper les pays du Golfe

A la clé, l'étude estime que le total des revenus liés aux données mobiles pourrait frôler les 30 % d’ici la fin 2015, avec une augmentation de plus de 3 milliards de dollars. Cette croissance sera liée, non seulement aux infrastructures à larges bandes qui permettront la connexion à haut-débit, mais aussi au lancement de la 2.5G et de la 3G. D'ici quatre ans, le cabinet espère ainsi que le pays aura rattrapé les autres nations du Golfe et que la moitié des combinés vendus seront compatibles 3G.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas