Le marché des mobiles professionnels devrait atteindre plus de 3 milliards d’euros en 2007

Par 30 septembre 2002
Mots-clés : Smart city

Selon l’étude « Enquête Mobile Professionnels » publiée prochainement par l’Idate, le marché professionnel des mobiles conserve des perspectives de croissance importante ..

Selon l’étude « Enquête Mobile Professionnels » publiée prochainement par l’Idate, le marché professionnel des mobiles conserve des perspectives de croissance importante. Le mobile, réservé dans un premier temps aux fonctions dirigeantes, est peu à peu diffusé dans l’entreprise vers les fonctions itinérantes, commerciaux et techniciens... Le taux de pénétration pour les entreprises de plus de 10 salariés est de 16 % actuellement. Les mobiles professionnels sont source de revenus pour les opérateurs. La base de clientèle des opérateurs est essentiellement constituée d’abonnés post-payés. L’ARPU est plus élevé pour les mobiles professionnels. De plus, en raison de l‘intensification des usages voix, du développement de services à valeur ajoutée et de la mise en place des nouvelles applications data sur mobiles, le revenu des mobiles aura tendance à croître. Les mobiles sont surtout utilisés pour la voix. Le WAP sur réseau GSM n’a pas rencontré le succès escompté. Les services à valeur ajoutée pour la voix commencent à se développer. Près de 13 000 entreprises, soit 6 % des entreprises de plus de 10 salariés, ont aujourd’hui souscrit une offre de RPV mobile. 3 % des entreprises ont un projet de mise en place d’ici un an. Par ailleurs, le RPV mobile, une fois mis en place, à tendance à s’intégrer au RPV fixe. Les entreprises apprécient de plus en plus les services de gestion de la facturation. Dans les entreprises, les SMS sont encore peu utilisés. Compte tenu de la limite en nombre de caractères et surtout du développement de la messagerie sur Internet, leur développement restera limité. Près d’un tiers des entreprises ont mis en place des applications d’accès distant pour leurs salariés en déplacement et 9 % envisagent leur mise en place. Plusieurs types d’usages au niveau des applications peuvent être distingués : le premier est l’accès à Internet et l’utilisation de la messagerie. Viennent ensuite l’accès à l’intranet de l’entreprise et les applications métiers. Le parc mobile pour les entreprises de plus de 10 salariés devrait passer, selon les estimations de l’Idate, de près de 2,8 millions aujourd’hui à 6 millions environ en 2007. Parallèlement au développement des applications de données mobiles, les PDA et laptop communicants vont se développer. L’Idate estime que le marché du mobile professionnel représente 1,7 milliard d’euros en 2002. Ce marché devrait atteindre près de 3,3 milliards d’euros en 2007. La part des revenus liés aux applications data, atteindra près de 16 % des revenus en 2007, contre 1 % actuellement. La part de la messagerie, au sein des applications data, devrait passer de 6 % aujourd’hui à 52 % en 2007. (Christine Weissrock – Atelier Groupe BNP Paribas – 30/09/2002)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas