Marché des PC en France : retour à la croissance en 2003, portables en tête

Par 30 janvier 2004
Mots-clés : Smart city

Selon le Gartner, les ventes de PC en France ont augmenté en 2003 de 13% par rapport à l'année 2002. Après deux années de morosité et un début d'année 2003 difficile, le marché français renoue...

Selon le Gartner, les ventes de PC en France ont augmenté en 2003 de 13 % par rapport à l’année 2002. Après deux années de morosité et un début d'année 2003 difficile, le marché français renoue avec une croissance à deux chiffres notamment grâce aux bons résultats du second semestre 2003. Les livraisons au quatrième trimestre 2003 ont atteint 1,9 million de PC avec une croissance de 19 %. Ces bons résultats s'expliquent par la reprise du marché professionnel et la forte demande des particuliers dans le domaine des portables.
C’est Hewlett-Packard qui est une fois de plus le leader des constructeurs de PC, comme il l’est sur le segment des assistants personnels (voir article de l’atelier du 29/01/2004). HP cumule 24,2 % des parts de marché, et a encore progressé en 2003 en vendant environ 200.000 PC de plus qu’en 2002. Loin derrière, NEC, à la seconde place du classement, a livré 712.500 unités, et détient 12,8 % de parts de marché. Viennent ensuite Dell et IBM (respectivement 11,2 % et 6,9 % de parts de marché), et Fujitsu Siemens, qui avec Dell enregistre la plus forte croissance des ventes.
Sur le marché professionnel, les livraisons de PC n’avaient pas affiché de croissance depuis le premier semestre 2001. C’est au troisième trimestre 2003 que la reprise des investissements s’est amorcée, pour atteindre les 12 % de croissance sur l’ensemble de l’année. Du point de vue des secteurs, c’est celui de l’éducation qui affiche la plus forte croissance (+ 58 %).
Le marché grand public quant à lui conserve son dynamisme, avec une croissance de 15 % sur l’année. Les ventes de PC sur ce segment ont représenté 45 % des ventes totales sur l’année. Traditionnellement favorable aux ventes de PC grand public, le quatrième trimestre a été très dynamique (+ 20 %).
Côté matériel, c’est le marché du portable qui demeure le plus porteur, avec une croissance de 52 %. Là encore, HP mène la danse, emmenant dans son sillon Toshiba, Dell, NEC puis Acer. La forte revalorisation de l’euro face au dollar a conduit les constructeurs à baisser leurs prix de façon significative et a donc stimulé la demande française toute l’année.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas