Marché des serveurs : Intel vise le haut de gamme avec sa nouvelle puce Madison

Par 30 juin 2003
Mots-clés : Smart city

Baptisée « Madison », dotée de microprocesseurs 64 bits, la nouvelle puce Itanium 2 du constructeur Intel a été spécialement conçue pour faire fonctionner les serveurs « haute gamme » des ...

Baptisée « Madison », dotée de microprocesseurs 64 bits, la nouvelle puce Itanium 2 du constructeur Intel a été spécialement conçue pour faire fonctionner les serveurs « haute gamme » des entreprises. Ces derniers sont les produits d’un segment de marché toujours largement dominé par IBM, Sun Microsystems et Hewlett-Packard.

Bien positionné sur le segment des serveurs d’entrée de gamme – grâce notamment à ces puces Xeon et Pentium - Intel aimerait bien tirer aussi quelques bénéfices de cette partie particulièrement rentable du marché. D’une certaine manière, il adopte la position inverse de Sun Microsystems qui s’est récemment positionné sur le marché des serveurs d’entrée de gamme (cf. Lettre de l’Atelier du 23/05/2003).

Si sur ce secteur Intel devra affronter les positions bien assises de son concurrent AMD, il devrait toutefois bénéficier d’un contexte relativement favorable concernant la demande en matière de serveurs (voir à ce sujet les estimations de Gartner dans la Lettre de l’Atelier du 27/05/2003).

(Atelier groupe BNP Paribas – 30/06/2003)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas