Le marché des serveurs stagne mais pourrait rebondir aux Etats-Unis

Par 17 septembre 2003
Mots-clés : Smart city

Le marché mondial des serveurs devrait rester stable en 2003, selon le cabinet d’études IDC, en générant un chiffre d’affaires (CA) de 49 millions de dollars. Le secteur des serveurs x86 ...

Le marché mondial des serveurs devrait rester stable en 2003, selon le cabinet d’études IDC, en générant un chiffre d’affaires (CA) de 49 millions de dollars. Le secteur des serveurs x86 constitue le moteur de la croissance, avec un dynamisme particulièrement prononcé pour les systèmes sous Linux. Ces derniers devraient en effet dégager un CA de 3,1 milliards de dollars, soit 38 % de croissance par rapport à 2002, alors que la hausse des ventes de serveurs x86 sous Windows n’excèdera pas 8 %, à 15 milliards de dollars.

A l’inverse, ce sont les serveurs Unix qui tirent le marché vers le bas, leurs ventes se contractant de 5 % cette année pour atteindre un CA de 19,8 milliards de dollars. S’ils constituent toujours à l’heure actuelle la majorité des ventes de serveurs dans le monde, avec 40 % de parts de marché, la tendance devrait s’inverser d’ici 2005. Les serveurs x86 sous Linux ou Windows devraient alors représenter 43 % des ventes, contre 39 % pour les serveurs Unix.

Au niveau géographique, le marché américain semble le plus actif en 2003, avec une prévision de croissance du marché de 3 % par rapport à l’an dernier à 18,2 milliards de dollars. Malgré un mois d’août morose, ces résultats pourraient laisser entrevoir une reprise des investissements informatiques des entreprises. Quant au marché européen des serveurs, il ne devrait pas renouer avec la croissance cette année. D’ici 2007, IDC prévoit une hausse de 2,8 % du marché mondial, qui atteindra alors 56,6 milliards de dollars.

(Atelier groupe BNP Paribas – 17/09/2003)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas